13/08/2020 10:22 GMT+7 Email Print Like 0

Pham Hong Thom, le magicien des machines

Aux yeux des agriculteurs du delta du Mékong, Pham Hông Thom est un génie. Président fondateur de la société Tân Phuoc Dông, spécialisée dans la mécanique et l’automatisation, cet ingénieur et homme d’affaires a réussi à fidéliser une clientèle avide de machines intelligentes et peu cher.

Alors qu’il était à l’université, les recherches de Pham Hông Thom ont été publiées dans les très sérieux magazines scientifiques américains Science Direct et IEEE Transactions on Reliability. Diplômé de l’École polytechnique de Hô Chi Minh-ville et major de l’Université nationale de Pukyong (République de Corée), Pham Hông Thom décide, à l’issue de son exceptionnel cursus, de revenir à Tiên Giang, sa province natale.

En août 2012, il crée la société Tân Phuoc Dông, spécialisée dans les machines automatiques agricoles, aquacoles et sylvicoles. Parmi ses inventions les plus emblématiques, on retiendra la scie CD à bois, l’affûteuse de lame de scie, l’équilibrage dynamique, le générateur d’oxygène avec minuterie utilisé dans l’élevage de crevettes. Intelligentes, pratiques et économiques, ses machines se vendent comme des petits pains partout au Vietnam. Sa scie CD à bois a même été exportée au Laos, au Cambodge et dans plusieurs pays africains.

Nguyên Duc Lâm, directeur de Quê Lâm, une société spécialisée dans le meuble et la vannerie à Hanoï, est l’un de ses fidèles clients.

«Ses appareils sont de très bonne qualité. Ils durent très longtemps et sont très faciles à installer. Tout le monde est capable de s’en servir sans aucun danger. Leur prix est tout à fait abordable et très compétitif», constate-t-il.

Conscient des besoins de modernisation de plus en plus pressants du marché, Pham Hông Thom investit aujourd’hui dans la mécatronique, un pilier de l’innovation industrielle qui combine la mécanique, l’électronique et l’informatique. Il explique : «Avant de me lancer dans la fabrication d’une nouvelle machine, j’effectue une étude de marché pour vérifier les besoins du marché. Si la machine n’existe pas encore, j’en fabrique une. Si elle existe déjà, mais n’est pas assez performante, je l’améliore. Il faut tester et perfectionner les prototypes à plusieurs reprises avant de passer à la fabrication. Un projet me prend beaucoup de temps, mais pour réussir, il est nécessaire de mettre sur le marché le meilleur des prototypes».

D’après Nguyên Van An, vice-président de l’Union des associations scientifiques et techniques de Tiên Giang, Pham Hông Thom est un exemple à suivre pour les jeunes scientifiques et les jeunes entrepreneurs locaux.

 «Intelligent et créatif, les machines créées par Pham Hông Thom rendent la production agricole moins pénible et plus compétitive. Jeune et audacieux, il a un bel avenir devant lui», estime-t-il.

L’un des projets actuels de Pham Hông Thom et de ses collègues consiste à développer une série de scies automatiques CD destinée à la construction de chalutiers pour les régions méridionales.-VOV/VNA/VI