01/03/2018 09:34 GMT+7 Email Print Like 0

Perfectionner le cadre juridique dans la prévention et la lutte contre la corruption

 Un séminaire scientifique sur le perfectionnement du cadre juridique dans la prévention et la lutte contre la corruption a eu lieu le 28 février à Hanoi.

Placé sur le thème « Législation et exécution juridique sur la corrompue des fonctionnaires étrangers : analyse, comparaison des expériences internationales et mise en application au Vietnam », l’événement a été organisé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Vietnam, et a suscité la participation des représentants des ministères, des branches, des universités et des partenaires pour le développement.
Des participants ont partagé leurs résultats d’études en la matière réalisés ensemble avec le groupe des chercheurs de l’Université de droit de Hanoi.

S’exprimant à cet événement, la directrice nationale de PNUD, Caitlin Wiesen a tenu en haute estime des engagements du Vietnam dans sa mise en œuvre des objectifs du développement durable, notamment l’objectif No 16 sur la construction d’une forte constitution, la promotion de la paix et de la justice. Selon cette experte, pour une administration publique efficace, il faut bien contrôler la corruption pour le développement durable de tous les peuples. Le PNUD au Vietnam soutient ces études pour partager des expériences  afin d’aider le Vietnam à perfectionner son cadre juridique dans la lutte et la prévention de la corruption dans le secteur d’affaires.

Le groupe des chercheurs de l’Université de droit de Hanoi a sélectionné cinq pays qui ont pénalisé des actes de corrompue des fonctionnaires étrangers pour leur comparaison que sont les Etats-Unis, le Japon, la République de Corée et la Chine. Pourtant, d’après Le Thi Hoà, une experte venue du ministère vietnamien de la Justice, il faut également sélectionner aussi des expériences des pays en Asie du Sud-Est à introduire dans les études en raison de leurs traits similaires et pour des résultats d’études de manière plus intégrale.

Enfin, ces études ont fourni plusieurs résultats avec des angles de vues profonds en se basant sur les expériences internationales dans l’élaboration et l’exécution juridique sur la corrompue des fonctionnaires étrangers et des expériences pour le Vietnam dans son processus de la mise en application du Code pénal 2015 qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier dernier.-VNA/VI