01/12/2017 08:01 GMT+7 Email Print Like 0

Peine confirmée dans le procès pour propagande contre l’Etat

La Cour populaire suprême de Dà Nang confirmé jeudi 30 novembre la peine de dix ans de prison à l’encontre d’une femme domicilée dans la ville de Nha Trang (Centre), pour "propagande contre l’Etat de la République socialiste du Vietnam"

Nguyên Ngoc Nhu Quynh, âgée de 38 ans, a été condamnée à dix ans d’emprisonnement sur le fondement des alinéas a, b, c de la clause 1 de l’article 88 du Code pénal, à l’issue d’un procès procès en première instance, fin juin dernier.

De 2012 à octobre 2016, elle a utilisé son compte Facebook pour rédiger et diffuser de fausses informations inventées en vue de déconcerter la population, publier et partager des documents ayant un contenu opposable à l’Etat vietnamien.

Entre 2013 et 2016, Nguyên Ngoc Nhu Quynh a répondu à plusieurs interviews de médias étrangers, dans lesquelles elle a dénaturé la situation nationale sur divers aspects : histoire, économie, politique, défense, diplomatie, démocratie et droits de l’Homme.

En 2014, elle a rédigé et publié sur son compte Facebook un dossier intitulé «Stop police killing civilians», qui donnait des informations mensongères nuisant au prestige de la Police populaire et à ses relations avec la population. Elle a également organisé des événements, ou y a participé, afin d’inciter les gens à s’opposer à l’Etat. – VNA/VI