05/04/2018 07:11 GMT+7 Email Print Like 0

Panga : La décision américaine unilatérale, absurde et injuste

La récente décision des États-Unis d’imposer des droits antidumping sans précédent sur les filets de poisson tra en provenance du Vietnam est unilatérale, absurde et injuste, a indiqué mardi 3 avril à Hanoi le vice-ministre permanent de l’Agriculture et du Développement rural, Hà Công Tuân.

Nous n’excluons pas la possibilité d’envisager sérieusement d’utiliser les options d’arbitrage devant les tribunaux internationaux pour obtenir des sentences arbitrales internationales, a-t-il déclaré à la presse, soulignant que la décision américaine est contraire aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC),

Cette déclaration est intervenue à la suite de la publication par le Département américain du commerce (DOC) des résultats définitifs du 13e réexamen administratif (POR13) des droits antidumping sur les filets de pangasius congelés du Vietnam pour la période du 1er août 2015 au 31 juillet 2016. En conséquence, les filets congelés de tra du Vietnam seront soumis à des droits antidumping de 2,39 à 7,74 dollar le kilogramme.

Nous continuons à persister dans la lutte et les échanges avec les États-Unis dans le cadre de l’OMC et du commerce mutuellement avantageux pour prouver que les entreprises ne sont pas subventionnées pour faire du dumping. Dans le même temps, nous exhortons la partie américaine à venir au Vietnam pour examiner la réalité afin d’appliquer la norme de reconnaissance équivalente, a-t-il indiqué.

La décision est injuste et absurde et va à l’encontre des règles juridiques ordinaires en matière d’antidumping, a dénoncé l’Autorité de transformation agroalimentaire et de développement des marchés (APMDA) relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, ajoutant que cette mesure sans précédent reflète l’imposition subjective injustifiée du DOC.

Par conséquent, la Direction des recours commerciaux du ministère de l’Industrie et du Commerce s’est coordonné avec les ministères et organismes compétents, notamment Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP) et l’Association des pangasius du Vietnam (Vinapa) et et les entreprises spécialisées dans le traitement de poissons tra pour l’exportation pour porter l’affaire devant la Cour du commerce international des États-Unis (CIT) dès que possible afin de protéger les droits et intérêts des entreprises vietnamiennes.

Par ailleurs, la partie vietnamienne a également tenu plus de réunions bilatérales et multilatérales pour discuter du commerce bilatéral entre le Vietnam et les États-Unis et montrer les efforts du gouvernement et du monde des affaires en se conformant aux règles et principes relatifs au code de conduite dans le commerce international pour défendre les intérêts des parties concernées de manière harmonieuse.
L’APMDA a suggéré que les entreprises du secteur se tournent proactivement vers d’autres marchés comme la Chine, le Brésil, le Mexique, la Colombie et l’ASEAN et améliorent les conditions de production pour élever la qualité et la sécurité des produits. Dans le même temps, elles devraient réduire les prix, diversifier les produits, créer des chaînes de production.
En janvier 2018, les produits aquatiques vietnamiens ne représentaient que 6,8% en volume et 6% en valeur des importations totales de produits aquatiques, ce qui fait passer le Vietnam de la quatrième à la septième place dans le groupe des plus grands fournisseurs de produits aquatiques des États-Unis. – VNA/VI