28/09/2018 15:18 GMT+7 Email Print Like 0

Paix et prospérité en terres catholiques

Les plus de 7 millions de catholiques vietnamiens (soit près de 8% de la population nationale), de plus de 4500 paroisses, mènent une bonne vie, pour le développement et la prospérité du Vietnam.
Un journaliste de la revue Vietnam Illustré a sillonné le pays, en traversant les trois archidiocèses de Hanoi, Hue, Ho Chi Minh-Ville pour s’informer de la bonne vie des fidèles de l’Eglise catholique vietnamienne, selon le principe de « Servir Dieu, servir la Patrie et la nation ».

Joie de vivre dans la ville de Hue 

Les plus de 2.000 fidèles participant à la messe du dimanche à la cathédrale  Phu Cam écoutaient attentivement le prêtre Giuse  Nguyên  Huu Quoc Huy, qui les   informait de l’organisation avec succès par l’archidiocèse de Hue, couvrant les provinces de Quang Tri et Thua Thîen- Hue, de l’année du jubilé 2018, le plus grand événement depuis la cérémonie de célébration du 150e anniversaire de l’archidiocèse  de Huê il y a 18 ans

En 1960,  le diocèse de Hue fut promu par Jean XXII, 261e Pape, au statut d’archidiocèse, égal à ceux de Hanoi et Hô Chi Minh-Ville.

La cathédrale de  Phu Cam,  de l’archidiocèse de Hue, se trouve sur la colline de Phuoc Qua, dans le quartier  de Phuoc Vinh, à Hue. Cet ouvrage qui est l’un des plus grands et des plus anciens de la ville, accueille régulièrement près de 6.000 fidèles, notamment le week-end.



La cathédrale de Phu Cam est remplie de fidèles lors de la messe dominicale. Photo: Thanh Hoa 


Les enfants apprennent l’Evangile devant l’entrée de la cathédrale de Phu Cam. Photo: Thanh Hoa 


Les activités d’été pour les adolescents à la cathédrale de Phu Cam sont diversifiées: loisirs, chant et danse, cours
d’Evangile et de langues étrangères… Photo: Thanh Hoa



Les adolescents de la cathédrale de Phu Cam ravis d’apprendre à danser et chanter. Photo: Thanh Hoa 

Le tombeau de la Saint-mère  des  catholiques, La Vang, province de Quang Tri, une autre église  de l’archidiocèse de Huê, est un vestige religieux et historique célèbre dans et hors du pays. L’église accueille, à la mi-août, des centaines de pèlerins, de touristes vietnamiens et étrangers. En 2012, un sanctuaire imposant a été construit au sein de l’église pour faire de celle-ci une basilique à l’architecture vietnamienne traditionnelle capable de recevoir 5.000 fidèles.

Le développement et la prospérité  de l’archidiocèse de Hue tirent leur origine, d’une part, de l’amour et de la solidarité de l’Eglise catholique, de la communauté des catholiques et des catholiques vietnamiens à l’étranger, et d’autre part, de l’aide et de l’assistance de l’administration locale.
En juin 2018, avec  l’aide et l’assistance de l’administration locale, l’archevêché de Hue a organisé avec succès l’ouverture de  l’année du  jubilé 2018  pour célébrer le 30e anniversaire de la canonisation de 117  martyrs vietnamiens  par le Pape Jean Paul II, à laquelle ont participé plus de 2.000 dignitaires, prêtres  et fidèles catholiques. Ce fut la procession la plus solennelle et la plus importante depuis le 150e anniversaire du diocèse de Hue, organisé en 2000. 



Le diocèse de Tây Linh, du quartier de Thuân Lôc, à Hue, compte plus de 1100 catholiques. En images: les catholiques de
Tây Linh viennent à la cathédrale pour la messe du dimanche. Photo: Thanh Hoa 



Des chandelles sont déposées sur l’autel dédié aux Saints avant le début de la cérémonie. Photo: Thanh Hoa 


Le chœur du diocèse de Tây Linh lors d’une messe dominicale. Photo: Thanh Hoa 


Le diocèse de  Tây Linh, relevant de l’archidiocèse de Hue, dénombre plus de 1100 catholiques vivant dans le quartier de
Thuân Lôc et les quartiers avoisinants. Photo: Thanh Hoa 



La Saint-Mère des catholiques La Vang est la manifestation de la Vierge-Marie avec l’allure d’une Vietnamienne en tenue traditionnelle portant dans ses bras un enfant. Photo: Thanh Hoa 


Le sanctuaire de l’église de la Saint-mère de La Vang. Photo: Thanh Hoa


Reliefs des martyrs vietnamiens. Photo: Thanh Hoa 


Des sœurs se rencontrent lors d’un pèlerinage à l’Eglise de La Vang. Photo: Thanh Hoa 

L’administration de Hue a facilité, ces derniers temps, l’archevêché de Hue pour créer les nouveaux diocèses de Son Thuy, Phuong Son, Huong Phu, Chanh Xuân, Hoa Da, Buong Tam, Nhât Tây. Ces 5 dernières années,  l’archevêché  de Hue a sacré 45 prêtres, nommé 60 pasteurs et a transféré environ 70 prêtres aux diocèses.

L’administration de Hue a aussi fait des efforts pour aider l’archevêché de Hue et les catholiques à mener à bien leur vie civique et religieuse. Cela a témoigné également de la compréhension mutuelle entre l’administration locale et la communauté catholique pour bâtir la solidarité, pour une bonne vie civique et religieuse.

L’archevêché de Hue est l’un des trois archevêchés de l’Eglise catholique du Vietnam. Il a 5 diocèses: Ban Mê Thuôt, Da Nang, Nha Trang, Kon Tum, Quy Nhon. Son archevêque est l’évêque Giuse Joseph Nguyên Chi Linh, président du Conseil des évêques du Vietnam.

(Source: Conseil des évêques du Vietnam et archevêché de Huê)

Classe à l’extérieur de la cathédrale 
 
En visitant la paroisse de Phat Diem, dans le district de Kim Son, province de Ninh Binh, relevant de l’archevêché de Hanoi,  on trouvera une classe d’été pour les élèves locaux, située à l’extérieur de la cathédrale Phat Diem.

La classe est divisée selon l’âge des élèves: le groupe supérieur se compose d’enfants âgés de 13 à 15 ans ; le groupe des adolescents, de 10 à 12 ans ; et le 3e groupe  réunit ceux âgés de 7 à 9 ans. Le groupe supérieur, guidé par  les pasteur et pasteurs-adjoint et aumôniers de la paroisse, a pour  tâche d’initier les enfants aux activités d’été. 


La fête de Noël est organisée annuellement dans la cathédrale de Phat Diêm. Photo: Trân Hieu 


Une messe à la cathédrale de Phat Diêm. Photo: Trân Hiêu


Une activité d’été pour les adolescents  donnée par le diocèse de Phat Diem. Photo: Trân Hiêu


Des adolescents portant des chandelles lors d’une procession de Noël. Photo: Trân Hiêu

Pham Thi Thu (nom saint: Terexe Pham Thi Thu), membre du groupe supérieur, a partagé: “A cette classe d’été, les pasteurs nous donnent des compétences dans l’organisation d’activités, des connaissances relatives à l’Eglise catholique, à la Bible et aux politiques religieuses. C’est une bonne façon de servir l’église catholique”.

En dehors du cours, les élèves ont pu découvrir l’histoire de la cathédrale de Phat Diem, visiter des sites touristiques et culturels de leur localité tels que le pont couvert de Phat Diem, le théâtre Nam Thanh...

“Avec le savoir acquis dans cette classe,  nous nous sentons plus confiants en nous-mêmes, plus dynamiques pour s’intégrer au monde. La classe rend nos vacances d’été plus intéressantes”, a confié Pham Thi Thu.


Les paroissiens de la Suoi Rao mènent une bonne vie civique et religieuse 
 
Fidèles à la devise “Mener une bonne vie civique et religieuse”, les fidèles de la paroisse de Suôi Rao, commune homonyme, district de Chau Duc, relevant de l’archevêché de Ho Chi Minh-Ville, et les habitants de la province de Ba Ria-Vung Tau, ont réussi à  développer l’économie familiale pour s’enrichir.

La paroisse de Suôi Rao, forte de 780 habitants, offre un aspect très bucolique avec ses plantations d’hévéas, de poivriers et d’arbres fruitiers.
Nguyên Kiêu Hung et Trân Thi Vân sont un couple de paroissiens menant une vie aisée grâce à l’élevage des porcs et de chèvres. Mme Nguyên Thi Hoa a confié avec joie: ”Ma famille dispose de 4 h de culture d’hévéas et d’étangs de pisciculture qui génèrent  de bons revenus. Mon fils, Nguyen Van Ngoc, fait ses études au séminaire Xuân Loc pour servir sa paroisse et son pays natal”.



Un mariage à l’église Suoi Rao. Photo: Kim Phuong 


Une activité d’été des jeunes de la paroisse de Suoi Rao. Photo: Kim Phuong


L’administration de la province de Ba Ria-Vung Tau offre des soins médicaux gratuits aux fidèles catholiques de la paroisse
de Suoi Rao.  Photo: Kim Phuong



Des enfants d’une colonie  de vacances d’été de la paroisse de Suoi Rao.  Photo: Kim Phuong

La famille du catholique Trân Duy Quang vient de vendre 8 tonnes de carpes. Avec un prix de vente de 200.000 dongs/kilo, il a engrangé près de 500 millions de dongs de bénéfices. Plusieurs paroissiens de la commune pratiquent la pisciculture.

Pham Van Hinh, président de l’association communale des paysans, a informé: “Notre commune compte 25 foyers de paroissiens pratiquant l’élevage des poissons d’eau douce sur 35 ha.  Ils alimentent le marché avec 700 tonnes de toutes sortes chaque année. Les pisciculteurs ont connu cette année une récolte abondante, et les prix de vente élevés leur ont rapporté de gros revenus”.

Cette année, la paroisse de Suôi Rao organise, parallèlement aux efforts de développement économique, des cours et activités humanitaires pour les élèves et vient en aide aux familles en situation de précarité./.

 
Réalisé par Thanh Hoa – Trân Hieu  - Dang Kim Phuong