17/03/2020 12:50 GMT+7 Email Print Like 0

Nombreuses mesures de prévention et de lutte contre le COVID-19 appliquées

Toutes les localités dans l’ensemble du pays restent vigilantes dans la prévention et la lutte contre l’épidémie de COVID-19 en appliquant de nombreuses mesures énergiques.

Le 16 mars, le Comité de pilotage de prévention et de lutte contre l’épidémie de COVID-19 de la province centrale de Ninh Thuan a organisé une réunion urgente pour discuter des mesures contre la pandémie.

Selon ce comité, pour l’heure, la province a recensé son premier cas, ce qui porte à 61 ce nombre au Vietnam. Celui-ci a participé à un événement religieux en Malaisie le 27 février. De retour au Vietnam le 4 mars, il avait des symptômes de mal à la gorge et fièvre, et a été testé positif au coronavirus le 16 mars.

Face à cette situation, le Comité de pilotage de prévention et de lutte contre l’épidémie de COVID-19 de Ninh Thuan a rapidement appliqué des mesures d’isolement et de mise en quarantaine. Ninh Thuan a bien préparé les ressources humaines suffisante, les équipements nécessaires pour la mise en quarantaine, le traitement sur place sans négliger les mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie.

Le même jour, le Comité populaire de la province de Tien Giang, dans le delta du Mékong a organisé une réunion d'urgence pour discuter des mesures de prévention, de lutte contre le COVID et de protection de la santé des habitants.

Lors de la réunion, le président du Comité populaire provincial Le Van Huong a demandé au secteur de la santé de se coordonner étroitement avec les services concernés pour préparer un hôpital spécialisé.

Jusqu’au 16 mars, aucun cas de patient n’a étésignalé à Tien Giang. La localité a énergiquement appliqué des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie, a fermé les écoles, arrêté l’accueil des touristes.

Tien Giang a aussi reçu 383 Vietnamiens de retour de la République de Corée qui ont été placés en quarantaine.

Depuis le 17 mars, la province de Kien Giang (delta du Mékong) a décidé d’arrêter d’accueillir des touristes étrangers et vietnamiens venant de zones épidémiques. Pour l’heure, Kien Giang recense un cas positif, le 54e cas au Vietnam, qui est un étranger de nationalité lettone. Toutes les personnes ayant eu des proches contacts avec ce patient ont été mis en quarantaine.

La province Thai Binh a fait de même en décidant de fermer provisoirement cinq sites. Lors d’une réunion du Comité provincial de prévention et de lutte contre le COVID-19, son président a apprécié les bons préparatifs de la localité  pour protéger la santé des habitants locaux. A cette occasion, le chef dudit comité a insisté sur les mesures de communication pour sensibiliser davantage les habitants.

Jusqu’au 16 mars, le Commandement de la capitale, en coopération avec des unités, a accueilli plus de 600 citoyens vietnamiens de retour d’Europe à l’aéroport international de Noi Bai pour les mettre en quarantaine. Ces citoyens sont notamment des étudiants, des travailleurs de retour depuis les Pays-Bas, la Pologne, l’Allemagne, le Royaume-Uni…

Plus tôt, après deux semaines de quarantaine, 900 citoyens sont retournés à leur domicile avec une santé normale.-VNA/VI