21/11/2020 16:20 GMT+7 Email Print Like 0

Neurologie: une chercheuse vietnamienne reçoit le prix Early Career Award

La Dr Hà Thi Thanh Huong, jeune professeure de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, est devenue la première Vietnamienne à recevoir le prix Early Career Award.

Neurologie: une chercheuse vietnamienne recoit le prix Early Career Award hinh anh 1La Dr Hà Thi Thanh Huong a reçu fin septembre le "Early Career Award". Photo: VNA

 
Une jeune professeure de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville est devenue la première Vietnamienne à recevoir le prix Early Career Award (récompense de début de carrière) de l’Organisation internationale de recherche sur les neurosciences (International Brain Research Organization - IBRO).
 
La Dr Hà Thi Thanh Huong, 31 ans, professeure du Département de génie biomédical de l’Université internationale relevant de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, est l’un des 15 chercheurs dans le monde à avoir été récompensés cette année par le Early Career Award.

En 2018, après avoir obtenu un doctorat en neurosciences à l’Université de Stanford aux États-Unis, Huong est retournée au Vietnam pour continuer ses recherches en neurologie dans le but avoué de contribuer à l’amélioration de la santé intellectuelle et mentale des Vietnamiens.

Le prix Early Career Award, d’une valeur de 5.000 euros, vise à soutenir les jeunes chercheurs en leur fournissant un financement supplémentaire pour leurs recherches. Ce prix est décerné en fonction de la qualité des articles publiés par les candidats, ainsi que de l’importance et du caractère persuasif de leur sujet. Les candidats sont tenus de soumettre un curriculum vitae scientifique et une demande en ligne décrivant leur programme de recherche en cours tout en précisant la dimension et la portée du projet ainsi que le plan prévisionnel d’utilisation du financement.

La maladie d’Alzheimer est l’une des maladies les plus mortelles chez les personnes âgées, a informé Huong, ajoutant que la recherche à ce sujet devient de plus en plus urgente compte tenu du vieillissement de la population au Vietnam.

"J’utilise le prix de cette année pour chercher des fonds pour mon projet de recherche sur le diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Avec mon équipe, nous sommes en train de développer des outils pour augmenter la précision, réduire le caractère invasif et réduire le coût de diagnostic de la maladie", a expliqué Huong. "Nous appliquerons les apports de l’intelligence artificielle pour l’analyse par imagerie par résonance magnétique (IRM) et utiliserons des outils révolutionnaires de biologie moléculaire tels que le séquençage d’ARN dans des échantillons de sang".

Le groupe a soumis quatre rapports lors d’une conférence internationale sur le génie biomédical et a reçu un financement du Vietnam Alzheimer’s Network, un programme parrainé par l’Institut national américain de la santé.

Le modèle de diagnostic de l’équipe utilisant l’intelligence artificielle est également entré dans le top 20 lors d’un concours d’application d’innovation et d’intelligence artificielle organisé par le Service des sciences et de la technologie de Hô Chi Minh-Ville au début du mois de septembre dernier. - CVN/VNA/VI