03/08/2020 11:07 GMT+7 Email Print Like 0

Nécessiter la responsabilité de toute la communauté avant la nouvelle vague de COVID-19

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a exhorté le 2 août à appliquer des sanctions sévères pour les violations de déclaration sanitaire et de mise en quarantaine, lors d'une réunion du Comité de pilotage national sur la prévention et la lutte contre le COVID-19.

Le dirigeant a demandé de renforcer le bouclier contre l'épidémie, formé par les unités sanitaires, de sécurité publique et militaires, tout en appelant à une prise en charge intensifiée des personnes âgées ou atteintes de maladies sous-jacentes.

Il a exigé de mobiliser des ressources pour contrôler les trois flambées détectées dans les centres médicaux de la ville de Da Nang, ainsi que pour contrôler la contagion dans la communauté de la ville et des environs.

Au moment où le pays poursuit le rapatriement des compatriotes, il a appelé tous les habitants à installer les applications Bluezone et NCOVI pour empêcher la transmission communautaire.

Il a réitéré les mesures préventives telles que l'utilisation de masques faciale et de gel désinfectant pour les mains, l'évitement des rassemeblement et les restrictions sur les véhicules publics.

Du 25 juillet dernier à ce jour, le Vietnam a enregistré 144 patients COVID-19 dans sept provinces et villes, dont 105 à Da Nang. Tous les cas de contamination bcommunautaire sont épidémiologiquement liés à trois hôpitaux de cette ville centrale.

À ce jour, le Vietnam a réalisé 474.540 tests RT-PCR. Depuis le 25 juillet, Da Nang a notamment réalisé 9.330 tests.

Le Comité a proposé au gouvernement de cataloguer les villes selon les niveaux de risque de contamination. À cet égard, Da Nang et la province voisine de Quang Nam feront partie du groupe à haut risque. - VNA/VI