06/03/2021 18:02 GMT+7 Email Print Like 0

Mobiliser toutes les forces pour déployer la vaccination et assurer une sécurité maximale

 Le ministère de la Santé a organisé une conférence de formation en ligne sur la vaccination avec plus de 700 d’unités à travers le pays.

C’est la première fois que le Vietnam lance une vaste campagne de vaccination avec un nouveau vaccin, a estimé le ministre de la Santé, Nguyen Thanh Long, tout en soulignant que le ministère de la Santé mobilise l'ensemble du secteur pour participer à cette grande campagne de vaccination avec plus de 100 millions d'injections.

Selon le responsable du ministère, la naissance de vaccins anti-COVID-19 est l'effort de chercheurs du monde entier. Il s'agit de vaccins développés la plus rapidement, produits le plus rapidement et aussi mis en utilisation le plus rapidement.

Le temps n'est pas assez long pour suivre l'ensemble des progrès de l'essai clinique, évaluer l'efficacité de vaccins. Alors, les affirmations de producteurs et d’agences d’étude concernant des vaccins sont différentes. Il existe de différents délais de protection : deux ans, un an, six mois…

Par conséquent, parallèlement à l'importation de vaccins, le Vietnam promeut également la recherche et le développement de son propre vaccin pour assurer la sécurité de santé en matière de vaccins, a déclaré le ministre Nguyen Thanh Long.

Selon le ministre, le nombre de vaccins importés cette fois-ci est très limité, il est donc impossible d'attribuer des vaccins aux 63 villes et provinces. La priorité est donnée aux 13 localités épidémiques, dont Hai Duong, - épicentre de cette vague de l’épidémie.

Le 8 mars, la première injection sera administrée à Hai Duong, l'Hôpital national des maladies tropicales à Hanoï et l'Hôpital des maladies tropicales de Ho Chi Minh-Ville.

Le ministère de la Santé a négocié avec COVAC pour obtenir 30 millions de doses, avec Pfizer pour disposer 30 millions de doses autres. AstraZeneca a accepté de fournir 30 millions de doses du vaccin cette année. Le ministère est en train de négocier avec d'autres producteurs de vaccins.

Le ministère de la Santé a chargé trois vice-ministres de diriger les sites d'injection. La mise en œuvre de la vaccination doit être prudente ; doit avoir des surveillances, des estimations… pour tirer des expériences au service d’une injection plus large dans les plus brefs délais dans le futur proche.

Le ministère a activement discuté et dirigé les agences professionnelles pour assurer la campagne de vaccination en toute sécurité, a affirmé le leader du secteur de la santé. -VNA/VI