22/11/2021 10:23 GMT+7 Email Print Like 0

Mise en service de la première clinique antipoison au Sud du pays

Après une période de préparation, l'hôpital Cho Rây a récemment mis en service sa clinique antipoison, la première dans le Sud et qui constitue les premiers pas pour la création du Centre antipoison de cet établissement hospitalier de Hô Chi Minh-Ville.

Selon le docteur Doan Uyên Vy, chef adjoint de l'Unité antipoison, la plupart des pays disposent actuellement de centres antipoison qui visent à réduire la mortalité suite aux complications dues aux situations d'empoisonnement et aux maladies infectieuses toxiques.

Au Vietnam, ces 20 dernières années, la demande d'utilisation de machines pour le travail et la vie quotidienne des personnes a de plus en plus augmenté. De nombreux nouveaux produits chimiques sont diffusés dans l'environnement et la demande de produits chimiques industriels est également plus diversifiée.

Beaucoup de gens croient souvent à tort que l'utilisation des produits chimiques dans les activités quotidiennes ne causera pas beaucoup de dommages sur la santé. Cependant, lorsque nous sommes y exposés, même à petites doses, pendant une longue période, ils s'accumulent progressivement dans le corps et provoquent une intoxication.

Une maladie toxique se manifestera comme une maladie médicale chronique, des dommages à un organe ou à plusieurs en même temps, qui peuvent se reproduire plusieurs fois sans qu’une cause soit trouvée.

Traiter diverses maladies

Dans le but de prendre en charge de plus en plus la santé des personnes et en même temps de faire face aux maladies causées par l'environnement industriel, la clinique antipoison de l'hôpital Cho Rây a été fondée pour traiter les maladies suivantes :

- Maladies professionnelles causées par le contact avec des produits chimiques industriels. Ces sujets ont besoin d'être examinés pour le dépistage et la détection précoce des maladies toxiques et de savoir comment éviter de s'empoisonner au travail.

- Maladie à symptômes durables sans cause connue.

- Antécédents d'utilisation d'aliments fonctionnels, de médicaments traditionnels depuis longtemps, et tests démontrant qu'il existe des troubles affectant la santé.

- Test ITAS pour les sujets suspectés de maladies toxiques.

- Grâce à l'examen ITAS, soutenir le dépistage des substances potentiellement cancérigènes pour conseiller les patients atteints de cancer sur la manière d'éviter l'exposition aux substances cancérigènes.

- Conseils sur les maladies symptomatiques causées par les effets secondaires des médicaments, les interactions médicamenteuses.

- Conseils sur la toxicité des produits chimiques et des toxines naturelles présentes dans les organismes (plantes, vie marine, insectes, etc.) et formation sur les moyens d'éviter les intoxications.

- Conseils professionnels par téléphone ou email (pccchoray@gmail.com)  sur les intoxications, les maladies toxiques et les moyens de les prévenir.

Enfin, en plus de l'examen et de la consultation des maladies toxiques, la clinique antipoison de Cho Rây continuera à coopérer dans la recherche sur les maladies toxiques et la prévention des intoxications avec les centres antipoison d'autres pays. – CVN/VNA/VI