06/03/2020 11:24 GMT+7 Email Print Like 0

Mise en quarantaine d’un passager du vol VN814

Parmi les passagers du vol VN814 à bord duquel voyageait le Japonais contaminé par le nouveau coronavirus, six sont entrés au Vietnam. Au 5 mars, une personne de nationalité vietnamienne a été identifiée et mise en quarantaine. Les autres ont quitté le Vietnam.

Le 5 mars, le Centre de contrôle des maladies de Ho Chi Minh-Ville a annoncé qu’il avait identifié et mis en quarantaine ce passager vietnamien. Les autres, dont trois Français, un Australien, un Philippin, ont pris des vols vers d’autres pays.

Plus tôt le 3 mars, ce passager japonais est monté à bord du vol VN814 de Vietnam Airlines avec 72 autres personnes, de Siem Reap (Cambodge) à Hô Chi Minh-Ville, puis a pris le vol de transit VN340 vers la ville de Nagoya au Japon. Après avoir atterri au Japon, le passager japonais a montré des symptômes de fièvre et a été testé positif au SARS-CoV-2.

Les membres d'équipage du vol VN814 sont actuellement en quarantaine.

Pour le vol VN340, tous les membres d'équipage sont retournés au Vietnam sur le vol VN341, qui a atterri à l'aéroport de Tan Son Nhat à 13h55 le 4 mars. Ce vol transportait 73 passagers et 12 membres d'équipage. Parmi eux, 51 passagers entrant au Vietnam et tous les membres d'équipage ont été mis en quarantaine; 22 autres sont confinés et établissent des procédures pour les vols de transit.

L'avion utilisé pour les vols VN340 et VN341 a été désinfecté.

À l'aéroport de Tan Son Nhat, deux agents de sécurité et six agents de service au salon d'affaires, classe C, ont été mis en quarantaine en raison de contacts étroits avec le passager japonais.

Le 5 mars, le directeur du bureau de représentation de Vietnam Airlines au Japon, Kieu Anh, a affirmé respecter strictement les instructions des gouvernements vietnamien et japonais sur la prévention et la lutte contre l’épidémie de COVID-19.

Le même jour, le ministère vietnamien des Sciences et des Technologies a annoncé que le Vietnam avait réussi à créer un kit de test rapide du SARS-CoV-2. Ce dernier a été créé et développé par l’Académie de médecine militaire et la société par actions des technologies Vietnam Asia. Il s’agit d’un grand effort du Vietnam dans la prévention et la lutte contre le COVID-19.

Jeudi toujours, un Centre de gestion et de direction en ligne pour l’assistance du diagnostic et du traitement des cas contamminés par le nouveau coronavirus, a officiellement vu le jour. Ce centre assiste les établissements médicaux dans l’accueil, l’isolement et le traitement des cas suspects et contaminés. -VNA/VI