19/08/2020 10:05 GMT+7 Email Print Like 0

Malgré le coronavirus, les exportations de bois et de meubles augmentent

 Malgré la crise sanitaire, les exportations vietnamiennes de bois et de meubles ont progressé de 6,2% au cours des 7 premiers mois de 2020 et affichent un chiffre d’affaires de 6,1 milliards de dollars.

Les États-Unis, la Chine, le Japon et la République de Corée sont les plus gros consommateurs de bois et de produits en bois vietnamiens. Ils représentent à eux-seuls 80% des exportations vietnamiennes.

La hausse des exportations s’explique par l’augmentation de la production et le développement de la filière de transformation du bois. Depuis 5 ans, le contreplaqué vietnamien est par exemple l’un des produits montants à l’exportation, ses ventes affichent une croissance moyenne annuelle de 31%.

L’industrie du bois est en plein essor. A ce jour, la couverture forestière s’étend sur 145 millions d’hectares, dont 4 millions de forêts plantées et occupe 41% du territoire.

La province de Thai Nguyên entend développer la sylviculture au service de  l’exportation. Vu Văn Phán, chef du service provincial du contrôle forestier, explique :

 « Le programme de plantation et de développement durable des forêts de la province a permis d’améliorer la qualité du bois. Nous aidons les sylviculteurs à appliquer les bonnes techniques dans la production ».

La province de Bac Giang s’applique depuis plusieurs années à planter quelque 7000 hectares de forêt par an.  Le service provincial de contrôle forestier procède annuellement à une étude sur le rendement des arbres pour évaluer les variétés les plus rentables. Doan Van Hâu, chef adjoint du service du contrôle forestier de Bac Giang, indique :

 « De plus en plus d’habitants se sont lancés dans la plantation forestière compte tenu de son bon niveau de retour sur investissement.  La production et la qualité du bois se sont améliorées. Aujourd’hui la couverture forestière de la province de Bac Giang est de 37,8%. Nous espérons la porter à 38% à la fin de l’année 2020 ».

Avec l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange Vietnam-Union européenne (EVFTA), l’exonération des droits de douane devrait s’étendre à 17% de produits en bois en plus. D’après Pham Van Diên, chef adjoint du Département général de la sylviculture relevant du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, pour augmenter les ventes des produits en bois à l’étranger en quantité comme en valeur, il est essentiel de développer la transformation.  

«L’industrie du bois fonctionne bien. Elle a réussi à capter les tendances du marché mondial pour mieux exporter. Les producteurs ont reçu un large soutien de l’État pour pouvoir intégrer les chaînes de valeur mondiale », dit-il.

Compte tenu de la demande mondiale croissante en meubles et en objets de décoration, la transformation du bois a un bel avenir devant elle. Pour peu que les entreprises sachent diversifier leurs fournisseurs et garantir leur approvisionnement en matières premières. -VOV/VNA/VI