05/08/2020 10:35 GMT+7 Email Print Like 0

Lutte contre le Covid-19 et maintien des activités économiques sur la frontière Vietnam - Laos

 Les soldats du poste de garde-frontière de la porte frontalière internationale de Hoa Lu, province de Binh Phuoc (Sud) s’efforcent de réaliser la double tâche de contrôler l’épidémie de Covid-19 à travers la frontière Vietnam – Laos et d’y assurer les activités économiques.

Lutte contre le Covid-19 et maintien des activites economiques sur la frontiere Vietnam - Laos hinh anh 1Contrôle du passeport à la porte frontalière  internationale de Hoa Lu, province de Binh Phuoc (Sud) . Photo: VNA

 

Le commandant Doan Trong Nghia, chef de ce poste, a déclaré que ces derniers temps, son unité a travaillé en étroite collaboration avec les douanes, le secteur de quarantaine sanitaire pour bien contrôler les personnes, les véhicules et les marchandises.

Durant sept premiers mois de cette année, les unités se sont coordonnées pour amener près de 700 personnes entrées au Vietnam dans les établissements de quarantaine conformément aux règles sanitaires, a-t-il précisé.

Ces unités installées à cette porte frontalière ont également assuré l’écoulement de marchandises, notamment  produits agricoles, a-t-il ajouté.

Trân Xuân Dung, chef du Département de la quarantaine sanitaire internationale - Centre de contrôle des maladies de la province de Binh Phuoc, a déclaré qu'à la porte frontière internationale de Hoa Lu, tous les véhicules, marchandises et personnes sont strictement inspectées par les unités de quarantaine. Les gens sont obligés de porter des masques, de se faire  contrôler  la température corporelle, de déclarer leur état de santé et d'être placées en quarantaine éventuellement.

Sur cette ligne frontalière de 18,5 km, ce poste de garde-frontière a créé 8 points fixes et une équipe de patrouille pour contrôler l’entrée illégale, en vue d’endiguer la propagation épidémique, a fait savoir le commandant Doan Trong Nghia.

Les soldats de ce poste mènent toujours activement des activités de sensibilisation des personnes vivant dans les zones frontalières pour qu'elles respectent les réglementations. Depuis le début de l'épidémie de COVID-19, ils leur ont distribué 9.000 dépliants et 12.000 masques médicaux. -VNA/VI