29/09/2017 11:23 GMT+7 Email Print Like 0

L’UE, premier marché pour les crevettes vietnamiennes

Entre janvier et août, les exportations de crevettes vietnamiennes vers l’Union européenne (UE) ont atteint 483,6 millions de dollars, soit un bond de 30% sur un an, selon l’Association des transformateurs et des exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Avec cette croissance, l’UE est devenue le premier marché des crevettes vietnamiennes, devant le Japon.

Jusqu’en août, les exportations de crevettes vers les trois plus grands marchés au sein de l’UE, à savoir le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Belgique, ont bénéficié d’une croissance à deux chiffres, respectivement de 46,5%, 47,8% et 34,1%.

Sur le marché européen, les crevettes vietnamiennes doivent concurrencer celles de l’Inde et de l’Équateur. Alors que l’Inde voit ses exportations de crevettes vers l’UE diminuer, la tendance est inversée pour le Vietnam et l’Équateur.

Pour exporter davantage de crevettes vers l’UE, la VASEP a recommandé aux entreprises de respecter les taux d’impôts préférentiels et les règles d’origine imposés dans le cadre de l’Accord de libre-échange Vietnam – UE, qui devrait être en vigueur en 2018. En outre, elles devraient répondre aux demandes de mise en quarantaine des animaux et végétaux de l’UE, aux exigences techniques, de qualité, etc.

L’UE occupe actuellement plus de 30% de la valeur d'importation de crevettes du monde, soit de 6 à 8 milliards de dollars par an. Les exportations de crevettes vers cette région sont passées de 5,6 milliards de dollars en 2007 à 6,7 milliards en 2016.

Le Vietnam est aujourd’hui le plus grand exportateur de crevettes au monde et le troisième plus important producteur après la Chine et l’Indonésie. Le pays souhaite porter à 10 milliards de dollars le montant de ses exportations de crustacés en 2025. -VNA/VI