20/11/2019 08:16 GMT+7 Email Print Like 0

L’Inde appelle à ne pas recourir à la force en Mer Orientale


Le ministre indien de la Défense, Rajnath Singh, le 18 novembre en Thaïlande. Photo: Internet
Selon le journal Hindu, le ministre indien de la Défense, Rajnath Singh a souligné le 18 novembre la nécessité de protéger les droits des États qui ne sont pas parties aux négociations relatives à un Code de conduite en Mer Orientale (COC) entre la Chine et l’ASEAN.

S’adressant lors de la réunion élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM+), le ministre indien a exprimé l'espoir que la situation resterait stable, sans recours ou menace à recourir de la force ou à la militarisation de la région. 

Il a également souhaité voir les résultats de ces négociations être en conforme avec toutes les droits internationaux pertinentes, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982 (UNCLOS 1982).

La réunion élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN, présidée par le vice-Premier ministre thaïlandais Prawit Wongsuwan, a eu lieu le 18 novembre à Bangkok, en Thaïlande.

Les pays de l'ADMM+ comprennent les dix pays membres de l'ASEAN et huit pays de dialogue que sont l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la République de Corée, la Russie et les États-Unis.

Les ministres participants ont affirmé l’importance de maintenir la paix et la stabilité en Mer Orientale avant de demander de respecter le droit international, y compris l’UNCLOS 1982 ainsi que d’achever dans les meilleurs délais l’édification d’un COC efficace. -VNA/VI