08/12/2021 11:07 GMT+7 Email Print Like 0

Les vols internationaux réguliers devraient reprendre le 15 décembre

Le ministère des Transports vient de proposer la reprise pilote des vols internationaux réguliers transportant des passagers internationaux vers le Vietnam à partir du 15 décembre.

Dans un récent rapport remis au Premier ministre, le ministère a proposé que la reprise se fasse en deux phases.

La première durera deux semaines, à partir du 15 décembre, au cours desquelles des vols réguliers entre le Vietnam et les destinations à haute sécurité seront effectués, à savoir Pékin (Chine), Tokyo (Japon), Séoul (République de Corée), Taipei (Taïwan, Chine), Bangkok (Thaïlande), Singapour, Vientiane (Laos), Phnom Penh (Cambodge) et San Francisco ou Los Angeles (États-Unis).

Les vols seront reliés aux aéroports internationaux de Noi Bai à Hanoï et de Tan Son Nhat à Ho Chi Minh-Ville. Il y aura quatre vols/semaine/trajet de chaque côté. Environ 14.000 passagers devraient arriver au Vietnam chaque semaine.

La deuxième phase durera un mois après la fin de la première, à partir de janvier 2022. Outre les neuf destinations susmentionnées, le ministère des Transports  a proposé des vols en liaison avec Kuala Lumpur (Malaisie), Hong Kong (Chine), Paris (France), Francfort (Allemagne), Sydney (Australie) et Moscou (Russie).

Les aéroports internationaux de Da Nang, Cam Ranh, Phu Quoc et Van Don sont également proposés pour accueillir ces vols dans la deuxième phase, en plus de ceux de Noi Bai et Tan Son Nhat. La fréquence sera portée à sept vols/semaine/trajet de chaque côté. Le nombre hebdomadaire de passagers entrant au Vietnam est estimé à environ 40.000.

Le ministère des Transports a déclaré que pour garantir la faisabilité du plan, il est nécessaire de lever progressivement les règles de quarantaine pour les passagers doublement vaccinés ou guéris du COVID-19 dans les 6 mois et présentant un test négatif au SARS-CoV-2 de moins de 72 heures avant leur départ.

De plus, la reprise des vols internationaux ne pourra se faire que sur la base du principe de réciprocité et de reconnaissance entre les pays du "passeport vaccinal". -VNA/VI