16/03/2017 10:05 GMT+7 Email Print Like 0

Les «ultras-riches» de plus en plus nombreux au Vietnam

Le rapport sur la richesse de 2017 met en évidence la 

réussite des «businessman» vietnamien et la vitalité du pays quant à la 
production de richesse. 

Selon le «Wealth Report 2017» de Knight Frank publié récemment, en 2016, 
le Vietnam comprend 200 personnes «ultra-riches», représentant une 
croissance de 32 personnes par rapport à l’année dernière. 

D’après les critères du rapport, les personnes «ultra-riches» possèdent 
une fortune d’au moins 30 millions de dollars. Pour les dix années qui 
viennent, cette société estime qu’avec une vitesse de progression de 
170%, le Vietnam aura 3 milliardaires et 540 personnes «ultra-riches» 
supplémentaires. Il s’agit de la vitesse de croissance la plus forte du 
monde, suivie par celle de l’Inde (150%) et de la Chine (140%). 

Dans ce rapport, on ne donne pas concrètement le nom des 200 Vietnamiens 
«ultra-riches». Toutefois, on recense environ 25 ou 30 personnes dans 
le marché boursier. 

Le président du conseil d’administration du groupe FLC, Trinh Van Quyêt 
s’est classé en tête avec une fortune de 44.694 milliards de dông 
provenant de la Bourse vietnamienne et notamment des actions FLC et ROS. 
Dans deux mois, quand l’indice VN-Index augmentera de 40 points, la 
fortune de M. Quyêt va connaître une croissance supplémentaire de 10.000 
milliards de dông. 

De son côté, la deuxième place est occupée par le milliardaire Pham Nhât 
Vuong, président du Vingroup, avec une fortune totale de plus de 32.216 
milliards de dôngs. Vingroup, issu de la fusion de Vinpearl et de 
Vincom, est l’un des premiers groupes privés du Vietnam. Il s’est 
spécialisé dans les secteurs de l’immobilier et du tourisme haut de 
gamme, en devenant notamment propriétaire de plusieurs complexes 
immobiliers, agglomérations urbaines et villégiatures de luxe à Hanoï, 
Ha Long, Hô Chi Minh-Ville, Nha Trang, Dà Nang, Phu Quôc... 

En outre, le tenant de la 10e place possède une fortune totale de près de 2.500 milliards de dôngs. 

Outre les «super-riches» du secteur boursier, il existe également des 
milliardaires dans d’autres secteurs à savoir le président du groupe 
Geleximco Vu Van Tiên (immobilier), le chef de la compagnie des bijoux 
et pierres précieuses DOJI ou encore le président du conseil 
d'administration de la Banque internationale du Vietnam (VIB). 

Selon M. Dô Hoà, spécialiste de la stratégie commerciale, le rapport sur 
la liste des «super-riches» est réalisé dans le but de refléter les 
changements dans le secteur des affaires des pays, d’apprécier le talent 
ainsi que la participation importantes des fortunés au développement du 
pays, en en faisant ainsi des exemples pour la jeunesse. -CVN/VNA/VI