20/08/2018 13:16 GMT+7 Email Print Like 0

Les touristes japonais succombent aux charmes de Dà Nang

Dà Nang déploie des décors magnifiques entre plages de sable blanc, paysages montagneux, pagodes et grottes pittoresques. Etant l’un des quatre grands pôles touristiques du Vietnam, aux côtés de Hanoi, Hô Chi Minh-Ville et Huê, la plus grande ville du Centre est une destination prisée des touristes japonais.

"Nous avons choisi le Centre du Vietnam pour ce voyage, car j’ai appris que Dà Nang abrite des plages magnifiques et la vieille ville de Hôi An, qui se trouve à sa proximité, est aussi extraordinaire", s’est enthousiasmée Mme Hiroko, touriste japonaise.

"Le Japon est entré dans sa haute saison touristique. Comme le temps est caniculaire en ce moment, un grand nombre de Japonais veulent partir en villégiature à Dà Nang, au Vietnam", a pour sa part fait savoir Mme ShimojiYuka, gestionnaire de voyages.

Au premier semestre de cette année, Dà Nang a accueilli plus de 76.000 touristes japonais, en hausse de près de 12% par rapport à la même période de l’année dernière. Et s’ils sont de plus en plus nombreux à venir, la ville veille à ce que cette tendance se poursuive.

"De plus en plus de touristes japonais, notamment les jeunes, s’intéressent à la destination Dà Nang. Nous allons créer davantage d’opportunités permettant aux voyagistes des deux pays de renforcer leur collaboration pour accroître cette clientèle", a déclaré M. TakahashiAyumi, chef du bureau de représentation de l’Office national du tourisme japonais au Vietnam.

Au-delà des décors magnifiques, ce sont les patrimoines culturels matériels et immatériels qui sont au cœur du voyage dans la ville au bord du fleuve Hàn, autrefois appelée Tourane par les Français.

"Nos richesses comme l’art du "bài chòi" qui a été inscrit l’an dernier sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, seraient aussi des attractions touristiques pour les Japonais. Il appartient donc au Département municipal du tourisme de se coordonner avec les voyagistes pour augmenter leur visibilité auprès des Japonais", a indiqué Doàn Hai Dang, directeur de la compagnie de tourisme Vietravel.

Promouvoir son image au pays du Soleil-Levant pour attirer davantage de touristes japonais, discrets et polis, mais non moins exigeants, le tourisme de Dà Nang a ainsi à relever d’énormes défis.

"Nous avons des progrès à faire pour améliorer nos ressources humaines, en particulier le personnel japanophone, ainsi que les services rendus à la japonaise par les hôtels à Dà Nang", a reconnu Dinh Van Lôc, membre du comité exécutif de l’Association de voyages de Dà Nang.

L’enjeu est de taille. Le Japon est un des marchés potentiels du tourisme de Dà Nang. Actuellement, deux lignes directes avec 11 vols hebdomadaires desservent Dà Nang depuis le Japon.

En septembre prochain, une nouvelle liaison aérienne directe reliera Dà Nang au Japon, un atout supplémentaire pour aider la ville à devenir un centre touristique de toute la région du Centre. - VNA/VI