30/05/2021 13:34 GMT+7 Email Print Like 0

Les technologiques dominent l'économie dans l'ère du COVID-19

Dans un contexte de ralentissement économique, la crise de la COVID-19 depuis 2020 a entraîné une accélération de la transformation numérique dans tous les domaines socio-économiques.

Selon l’OECD, avec l’épidémie de COVID-19,  ''le monde s’est tourné massivement vers le cyberespace, accélérant   une transformation numérique amorcée il y a plusieurs décennies. Des écoliers équipés de leur connexion internet à domicile ont inauguré l’école à distance, de nombreux salariés se sont lancés dans le télétravail, et une multitude d’entreprises ont adopté des modèles économiques reposant sur le numérique pour poursuivre leurs activités et sauver une partie de leurs recettes''.

Le Vietnam n'échappe pas à cette tendance...

Le 3 juin 2020, le Premier ministre a signé la Décision N°749 du Premier ministre sur l’approbation du programme de transformation numérique à l'horizon 2025, orientations pour 2030. Il repose sur trois principaux piliers : gouvernement numérique, économie numérique et société numérique.

Ce programme a été approuvé par le Premier ministre avec une vision sur 10 ans. Les objectifs sont ambitieux : l'économie numérique devra  représenter 30% du PIB national, plus de 80% de la population vietnamienne aura  un compte de paiement électronique,   le Vietnam fera partie du groupe des 30 pays leader en matière de cybersécurité...

Selon Pham Thê Truong, directeur général de Microsoft Vietnam, ''la transformation numérique est une tendance inévitable des entreprises, et la crise sanitaire a accéléré ce processus''.

La pandémie de COVID-19 est toujours en cours et ne montre aucun signe d'arrêt, causant de forts impacts   impacts socio-économiques. Dans ce contexte, les nouvelles tendances technologiques émergentes   joueront un rôle important pour aider les entreprises à se développer à l’ère du post-COVID-19.

Paiement sans numéraire "sur le trône"

Dans de nombreux pays du monde, dont le Vietnam, alors que la plupart des domaines de la vie sont affectés par l'épidémie, le paiement sans numéraire est devenu une ‘’bouée de sauvetage ‘’ pour bien des activités socio-économiques où les contacts directs doivent être limités.

De nombreux pays ont rapidement mis en place des politiques pour promouvoir les paiements autres qu'en espèces. Utiliser des portefeuilles électroniques ou payer via des téléphones mobiles est également une solution privilégiée par de nombreux consommateurs.

La pandémie accélère les changements d’habitude de paiement des consommateurs. Pour l'économie, utiliser moins de liquidités signifie économiser sur les coûts sociaux. Selon l'analyse de The Economist, le coût annuel de la gestion de la trésorerie est généralement d'environ 0,5 à 1% du PIB. Le développement du paiement en ligne rapproche acheteurs et vendeurs, et contribue à développer l'économie, à améliorer le niveau de vie des familles, à créer des emplois et à contribuer à l'augmentation des rentrées budgétaires.
Pour l’entreprise, le paiement via les banques garantit clairement la sécurité et la sûreté des parties, et les intérêts des personnes sont protégés en cas de litige.

Davantage de paiements par le biais des banques contribuent également à accroître la transparence de l’économie, à limiter les activités économiques souterraines, les actes de corruption, la fraude fiscale, etc.

Des experts économiques ont déclaré qu'à l'avenir, le paiement numérique   remplacera progressivement l'argent liquide. L'une des tendances de l’ère post-Covid  sera clairement  l’émergence d’un système financier plus numérisé.

Floraison des services de cloud computing

Avant la pandémie, le travail à domicile était peu pratiqué, les employeurs désirant que leurs employés viennent sur place pour effectuer des tâches sous la supervision de leurs supérieurs. Le COVID-19 a complètement changé la donne. Les entreprises encouragent désormais leurs employés à travailler chez eux et à envoyer leurs documents ou projets via le cloud.

Les technologiques dominent l'economie dans l'ere du COVID-19 hinh anh 2

Ces derniers temps, la demande d'outils de réunion en ligne tels que Zoom et Slack a augmenté à un rythme sans précédent. Des outils de travail de bureau plus traditionnels tels que Microsoft 365 ont également connu une demande accrue. Le point commun est que ces outils sont tous basés sur le cloud.

Les gens étant obligés de rester chez eux, la demande de services de vente au détail et de services de divertissement en ligne a également explosé. Les services de divertissement utilisant la technologie du cloud computing tels que la plate-forme de streaming de films Netflix, le service de musique Spotify et certaines plates-formes de jeux comme Steam ont tous enregistré un bond des inscriptions.

La tendance à passer aux plates-formes cloud se manifeste également dans les activités du gouvernement. Afin de limiter la propagation de la maladie, le Vietnam a accéléré le processus de numérisation de ses activités administratives, de création de portails et de soutien au développement de plates-formes numériques nationales.

Transformation de la chaîne d'approvisionnement vers la numérisation

Avant l'épidémie, un rapport du cabinet de conseil en investissement McKinsey montrait que 92% des entreprises déclaraient que leurs modèles commerciaux devraient évoluer vers la numérisation. Cependant, alors que la plupart des entreprises en sont conscientes, les investissements et efforts requis pour cette transition sont encore inférieurs aux autres besoins commerciaux.

Lorsque la pandémie a frappé, un rapport de juin 2020 de McKinsey a révélé que l'adoption du numérique par les consommateurs et les entreprises avait été en huit semaines aussi important que lors des cinq années précédentes.

La situation d'urgence a entraîné de nombreux progrès dans la numérisation des chaînes d'approvisionnement, car la demande de commerce électronique a explosé. Les efforts des fabricants pour produire les équipements nécessaires aux opérations antiépidémiques ont également accéléré ce processus.

En outre, les entreprises sont également confrontées à des pressions internes pour rendre les opérations plus efficaces, intégrées et réactives afin de répondre aux attentes des consommateurs. Cela a conduit à un changement dans la façon dont les entreprises évaluent les fournisseurs et s'approvisionnent.

En règle générale, les entreprises accordent la priorité aux importations de plusieurs fournisseurs. À mesure que de plus en plus de données sur les fournisseurs et leurs produits sont accessibles, leur numérisation donne aux entreprises plus d'informations pour une meilleure et plus dynamique sélection de fournisseurs. Cela permet aux entreprises de s'approvisionner facilement à la demande et facilite l'entrée de nouveaux fournisseurs sur le marché. -CVN/VNA/VI