25/06/2017 10:38 GMT+7 Email Print Like 0

Les ruines de l'ancienne tour Hoà Phong à Hanoï

La tour Hoà Phong, située sur la rive du lac de l’Épée restituée, au cœur de la capitale Hanoï, est le dernier vestige de Bao Ân, une pagode construite au XIXe.

La seule partie restante de la pagode Bao Ân est la tour de Hoà Phong qui se trouve en face de la Poste centrale de Hanoï, dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm.

La Pagode de Bao Ân, également connue sous le nom de pagode du Lotus, pagode de Nguyên Dang Giai ou Pagode des Supplices, a été construite vers 1842 environ. Elle était l'un des deux grands ouvrages construits au XIXe siècle avec le temple Ngoc Son.

Pourtant, la pagode a été progressivement rasée entre 1886 et 1888 pour le réaménagement de la zone. Plusieurs bâtiments de style néoclassique ont été construits sur ce site.

La tour Hoà Phong marquait la porte d'entrée de la pagode, et demeure aujourd’hui le seul élément survivant à cette pagode.

Sur le plan architectural, cette tour, de forme carrée, fait sept mètres environ de hauteur. Son nom, Hoà Phong, signifie «vents favorables aux quatre saisons», car ses quatre faces, percées d’une porte, correspondent aux quatre points cardinaux.

Des licornes dominent les quatre angles de son premier étage. Le second étage, plus étroit et constitué de briques du célèbre village de céramique de Bat Tràng en banlieue de Hanoï, comporte en son petit sommet un toit en forme de gourde.

La tour Hoà Phong est un des lieux charmants du lac de l’Épée restituée avec la tour de la Tortue au milieu du lac, que l’on peut observer en détail en flânant au bord de l’eau. -CVN/VNA/VI