03/02/2021 10:28 GMT+7 Email Print Like 0

Les provinces doivent être plus rapides dans le combat contre le COVID-19


Le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long s'exprime lors d’une réunion en ligne avec les provinces et districts touchés par l'épidémie, le 2 février. Photo: VNA
Les localités doivent changer de tactiques et être plus rapides dans la prévention et le contrôle de l'épidémie de COVID-19, a affirmé le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long, lors d’une réunion virtuelle avec les provinces et districts touchés par l'épidémie, tenue le 2 février.

Le ministre a souligné que l’épidémie était compliquée et très différente d'auparavant. Les nouveaux variants pourraient être jusqu'à 70% plus contagieux et jusqu'à 70-80% des patients ne présentent aucun symptôme, a-t-il dit.

Si le nombre de cas F1 (personnes ayant eu directement un contact avec une personne infectée) se chiffre à plusieurs centaines, nous pourrons assurer le traçage des cas contacts, ce qui deviendra impossible avec des milliers de cas, a-t-il souligné.

Toute localité qui ne peut tracer les cas contacts appliquera immédiatement des mesures de distanciation sociale dans certaines zones précises, tout en prélevant des échantillons pour les tests de dépistage à grande échelle.

Par conséquent, le ministère de la Santé a proposé au chef-lieu de Dong Trieu (province de Quang Ninh) d’appliquer la distance sociale selon la directive 16 du Premier ministre et de prélever des échantillons à grande échelle, en se concentrant tout d'abord sur les zones où des cas positifs ont été dépistés. Et de faire de même pour d’autres régions. Il faut mettre en œuvre  deux mesures en parallèle pour empêcher l’épidémie, comme l'a fait la ville de Chi Linh (province de Hai Duong), a déclaré le ministre Nguyen Thanh Long.

Mercredi matin, le Vietnam a signalé 9 nouveaux cas de transmission communautaire du SARS-CoV-2, la plupart liés au foyer épidémique de la ville de Chi Linh, province de Hai Duong (Nord).

Le bilan total s’établit désormais à 1.891 cas confirmés, dont 1.461 guéris et 35 décès. Au total, 27.714 personnes qui ont été en contact avec les nouveaux cas d’infection ou en provenance de zones épidémiques sont placées en quarantaine dans tout le pays. -VNA/VI