15/11/2018 12:54 GMT+7 Email Print Like 0

Les Pays-Bas aident à améliorer les capacités d'approvisionnement en eau dans le delta du Mékong

Des représentants du Comité populaire de la ville de Can Tho dans le delta du Mékong et de la société néerlandaise Vitens Evides International (VEI) ont discuté le 14 novembre du projet WaterWorX. Ce projet, financé par cette société et le gouvernement néerlandais, vise à orienter l'approvisionnement en eau pour s'adapter au changement climatique dans le sud-ouest du delta du Mékong.

Folker de Jager, responsable de la VEI pour l’Asie, a déclaré que sa société travaillait avec différentes compagnies d’approvisionnement en eau au Vietnam depuis 2008 et avait défini l’eau comme l’un des secteurs les plus importants du pays.

Le projet WaterWorX sera mis en œuvre de 2019 à 2030, en trois phases. Au cours de la première phase, de 2019 à 2021, le projet recevra un investissement de 2,5 millions d'euros, dont 90% provenant du gouvernement néerlandais et de la VEI. Dans cette première phase, le projet sera réalisé dans trois localités: Can Tho, Hau Giang et Soc Trang.

Selon Folker de Jager, les objectifs sont notamment d'aider les entreprises d'approvisionnement en eau des localités à faire face aux défis du changement climatique dans le contexte où le delta du Mékong est confronté à l'intrusion croissante d'eau salée, à l’affaissement du sol et à l’abaissement des nappes d'eau souterraines.

Il a déclaré que ce projet contribuerait à renforcer la capacité opérationnelle des entreprises d'approvisionnement en eau, en mettant l'accent sur la réduction des pertes de revenus, l'amélioration de la qualité de l'eau et les économies d'énergie.

Parallèlement, la VEI se coordonnera avec les entreprises pour l’élaboration de plans visant à faire face aux effets du changement climatique.

Dans les deuxième et troisième phases, le projet élargira sa collaboration avec les sociétés d’approvisionnement en eau dans d’autres localités confrontées à des problèmes similaires, telles que Bac Lieu, Ca Mau et Kien Giang.

Il a exprimé l'espoir que le projet contribuerait à accroître la croissance économique dans le delta du Mékong, où l'eau joue un rôle important pour l'agriculture.

Can Tho compte deux entreprises qui rejoindront la première phase du projet; et Hau Giang et Soc Trang chacune une. En outre, la VEI coopérera avec l’Institut de recherche sur le changement climatique de l'Université de Can Tho.

Le vice-président du Comité populaire municipal de Can Tho, Dao Anh Dung, a affirmé que sa ville soutenait le projet, ajoutant que les autorités locales approuveraient le projet dès l’achèvement des procédures nécessaires afin que les accords soient signés dans les délais prévus. –VNA/VI