22/01/2016 16:51 GMT+7 Email Print Like 0

Les pamplemousses à écorce verte, la nouvelle "arme verte" de Bên Tre

Avec 5.500 hectares de pamplemoussiers, la province de Bên Tre est la plus importante productrice de pamplemousses à écorce verte de tout le pays. Ces fruits sont destinés non seulement à la consommation nationale, mais aussi à l’exportation. Pas de doute, Bên Tre tient là sa nouvelle "arme verte".

Ce sont les districts de Chợ Lách, Châu Thành, Mỏ Cày Bắc, Mỏ Cày Nam, Giồng Trôm, mais aussi la ville de Bến Tre, qui abritent les plus grandes plantations de ​cette variété d'agrume de la province.

Voilà un peu plus de 10 ans que Lê Văn Phong, fruiticulteur dans le district de Chợ Lách, s’est lancé dans la culture de cette variété de pamplemousse, sans se douter que celle-ci allait faire basculer le cours de son existence. Les débuts ont pourtant été difficiles pour lui. Il faut savoir en effet que les pamplemoussiers à écorce verte sont des arbres exigeants en termes de soin. Autant dire que la nouvelle ruralité est arrivée à point nommée. Elle a permis à Lê Văn Phong et à tous les autres fruiticulteurs de la localité de recevoir un coup de pouce providentiel, sous forme notamment de cours de formation agronomique, dispensés par des experts du service de l’agriculture. Et aujourd’hui, les résultats sont là. Les six hectares de pamplemousses que possède Lê Văn Phong lui donnent de six à huit tonnes de fruits. Et avec un prix au kilo compris entre 35.000 et 50.000 dongs, le moins que l’on puisse dire, c’est que chaque récolte est particulièrement... fructueuse !

"Ici, les pamplemousses à écorce verte sont particulièrement rentables. C’est bien simple, depuis que j’en cultive, les prix n’ont jamais baissé. L’an dernier, j’ai empoché plus de 300 millions de dongs de bénéfices nets et cette année, je compte bien franchir le cap des 500 millions", dit Lê Văn Phong.

Cap sur le district de Châu Thành, à présent, et plus précisément sur une coopérative, la coopérative des cultivateurs de pamplemousses à écorce verte de Phú Thành, qui compte 94 membres et gère 50 hectares de pamplemousses. En 2013, le prix du kilo de pamplemousses à écorce verte n’était que de 29.000 dongs. Il a atteint 45​.000 dongs l’an dernier. Pas étonnant dès lors que le revenu des coopérants se soit aussi vite amélioré, surtout lorsque l’on sait qu’un hectare de pamplemoussiers âgés de six ans ou plus donne en moyenne 20 tonnes de fruits. Đào Văn Minh, chef adjoint de la coopérative de Phú Thành : "Pour ce qui est de l’écoulement, on est tranquille : ce sont des entreprises qui s’en chargent. Et puis comme on est aux normes VietGap, les produits se vendent plus chers. Notre seule préoccupation est de produire des fruits toujours meilleurs".

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural cherche à développer la culture des pamplemousses à écorce verte, qui sont des fruits très appréciés, aussi bien au Vietnam qu’à l’étranger où la demande est en hausse constante.

A elle seule, la province de Bên Tre compte donc 5.500 hectares de pamplemoussiers, dont 4.200 déjà en état de produire des fruits qui se vendent non seulement dans le pays mais aussi à l’étranger : en Allemagne, aux Pays-Bas, en Russie, en France, au Canada, en Chine et au Japon. Nguyễn Văn Thượng, directeur adjoint du département de développement rural de Bên Tre : "Le ​Service provincial de l’Agriculture est en train de réorganiser la production en cherchant à constituer des groupes de coopérants et des coopératives de cultivateurs de pamplemousses à écorce verte. Mais il y a aussi beaucoup à faire en termes de ​modernisation technologique".

Les pamplemousses à écorce verte commencent à intéresser d’autres localités du delta du Mékong, du Sud-Est et des Hauts Plateaux du Tây Nguyên. Il faut dire qu’ils symbolisent on ne peut mieux ce regain de prospérité et de vitalité agricole qu’est la Nouvelle ruralité. -VOV/VNA/VI