19/06/2021 12:39 GMT+7 Email Print Like 0

Les localités vietnamiennes sont invitées à prendre en charge la vaccination

Lors de la réunion du Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 tenue le 18 juin à Hanoï sous l’égide du vice-Premier ministre Vu Duc Dam. Photo : VNA
Les localités ont la responsabilité d'organiser la vaccination selon le plan prévu, sans encourir le jugement de "avoir le vaccin mais retarder l'injection", a demandé le 18 juin le Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19.

Lors d’une réunion sur le sujet, présidée par le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef dudit Comité, des instructions spécifiques ont été convenues pour que les autorités locales et les entreprises achètent des vaccins et les transfèrent au Vietnam.

Le ministère de la Santé travaillera directement avec les fournisseurs de vaccins et les autorisés et Ho Chi Minh-Ville sur l'importation du vaccin, en fonction de la demande et des besoins de la ville. Pendant ce temps, les localités et les entreprises doivent être prudentes lors de l'accès aux informations sur les vaccins, pour éviter la situation dans laquelle les fabricants promettent de vendre mais ont l'intention de livrer des produits en 2022, au lieu de cette année.

Le Comité national de pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 a chargé le ministère de la Santé de publier prochainement la liste supplémentaire des personnes prioritaires à vacciner selon une Résolution gouvernementale afin de garantir la réalisation du double objectif.

Après la vaccination des groupes prioritaires, un système de vaccination gratuit et payant sera prêt à fonctionner.

Pour les vaccins produits par le Vietnam, si l'essai donne de bons résultats, en situation de pénurie de vaccins, le ministère de la Santé soumettra aux autorités compétentes pour approuver  une utilisation en cas d'urgence.

Jusqu'à la fin de cette année, le Vietnam devrait atteindre l'immunité communautaire. En plus du vaccin Pfizer, le pays importera d'autres vaccins autorisés par l'Organisation mondiale de la santé.- VNA/VI