25/08/2017 09:21 GMT+7 Email Print Like 0

Les liens parlementaires sont importants pour les relations Vietnam-Myanmar

L'amélioration des relations entre les organes législatifs du Vietnam et du Myanmar est l'un des piliers importants des liens politiques entre les deux nations, a déclaré Nguyen Phu Trong, secrétaire général du Parti communiste du Vietnam.

Lors d'une rencontre avec le président du Parlement du Myanmar Mahn Win Khaing Thann à Nay Pyi Taw le 24 août, le leader du Parti vietnamien a salué la coopération efficace et pratique entre les parlements du Vietnam et du Myanmar, en particulier le maintien des échanges de délégations et de groupes de parlementaires d'amitié.

Le Vietnam veut toujours renforcer les relations de coopération avec le Myanmar et appuie la réconciliation nationale du pays, a-t-il déclaré.

Le secrétaire général Nguyen Phu Trong a informé l'hôte des résultats de son entretien avec le président Htin Kyaw et a souligné que la création d'un partenariat de coopération intégral avait créé une étape importante et un nouvel élan pour développer les relations Vietnam-Myanmar et satisfaire les aspirations des deux peuples.

Le président Mahn Win Khaing Thann a déclaré que la coopération entre les organes législatifs du Vietnam et du Myanmar ont été continuellement renforcés et ont continué à obtenir des résultats positifs.

Il a rappelé sa bonne impression lors de sa visite officielle au Vietnam en mai dernier et les contenus échangés avec le Vietnam dans la coopération parlementaire, en particulier les expériences du Vietnam en matière de développement du tourisme.

Le président a exprimé son espoir que de plus en plus d'entreprises vietnamiennes investiraient dans le marché du Myanmar à l'avenir.

Le secrétaire général Nguyen Phu Trong a proposé que le Parlement du Myanmar apporte un soutien juridique et politique aux entreprises vietnamiennes pour faire des affaires dans le pays. Il s'attendait à ce que le parlement du Myanmar valorise son rôle et son prestige pour contribuer au partenariat de coopération intégral bilatéral.

Les deux dirigeants ont également partagé des points de vue sur la création d'une ASEAN de solidarité, d'unité et de force, contribuant à la paix, à la stabilité, à la coopération et au développement régional et mondial.

Ils ont soutenu le règlement pacifique des différends en mer Orientale sur la base du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, tout en appliquant strictement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC ) et bientôt atteignant un code de conduite en mer Orientale (COC). - VNA/VI