07/07/2020 10:11 GMT+7 Email Print Like 0

Les jalons de la coopération entre Hanoï et les États-Unis

 La coopération entre Hanoï et les États-Unis ont enregistré des résultats impressionnants dans de nombreux domaines ces dernières années, contribuant à promouvoir les échanges culturels et l'amitié bilatérale et à attirer les investissements étrangers.

Hanoï a envoyé de nombreuses délégations de travail aux États-Unis depuis 2014 pour étudier des expériences américaines dans des domaines tels que l'agriculture, la santé, le gouvernement électronique et le développement des villes intelligentes.

De hauts responsables américains ont également effectué des visites au Vietnam, y compris à Hanoï. En septembre 2019, le président du comité populaire de Hanoï, Nguyen Duc Chung, a accueilli une délégation de l'État américain du Nebraska. En mars 2020, il a rencontré des responsables du Département américain du Commerce, de l'ambassade des États-Unis au Vietnam, de l'Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) et de cinq entreprises américaines pour partager des expériences et rechercher un soutien pour la construction d'une ville intelligente et d'un centre de secours d'urgence à Hanoï.

Parallèlement, Hanoï et les États-Unis ont également signé un certain nombre d'accords de coopération bilatérale. En 2017, dans le cadre d'une visite officielle au Vietnam du gouverneur de l'Utah, Gary Herbert, les deux parties ont signé un protocole d'accord sur l’établissement d'une amitié et d'une coopération bilatérale.

En septembre 2019, le comité populaire de Hanoï et l'ambassade des États-Unis au Vietnam ont signé un accord sur la location de terrains dans la nouvelle zone urbaine de Cau Giay pour construire un nouveau bureau d'ambassade.

En ce qui concerne la collaboration professionnelle, les deux parties ont conclu 69 protocoles d'entente et accords de coopération depuis 2007, axés sur l'aide non gouvernementale, l'agriculture, la promotion du tourisme et l'environnement.

Selon les chiffres du Comité populaire municipal, les exportations municipales vers les États-Unis ont atteint trois milliards de dollars, soit 17,9% du total, principalement des produits mécaniques, des aliments pour le bétail et des matériaux.

Les données du portail national sur les investissements étrangers montrent que les États-Unis exploitent 156 projets à Hanoï cumulant 278,43 millions de dollars.

En ce qui concerne le tourisme, les visiteurs américains à Hanoï ont dépassé l'an dernier 253.400, soit une augmentation de 3,3% en glissement annuel.

Les États-Unis sont l'un des pays les plus durement touchés par COVID-19. Compte tenu des circonstances difficiles, Hanoï a présenté 100.000 masques antibactériens et 50.000 masques médicaux aux autorités et citoyens de New York.

Sur le niveau national, les relations entre le Vietnam et les États-Unis ont connu des avancées et poursuivi le partenariat intégral. Les relations bilatérales se sont bien développées dans la diplomatie, l’économie, la défense et la culture.

Le commerce bilatéral a connu une hausse annuelle de 15% la dernière décennie pour atteindre 75,6 milliards de dollars en 2019. Le nombre de groupes de marchandises vietnamiens exportés vers les États-Unis a augmenté d’environ 60 à 90.

Actuellement, les entreprises américaines investissent dans 900 projets au Vietnam, d’un budget total de plus de 9 milliards de dollars. De nombreuses entreprises américaines négocient en vue d'investissement à long terme au Vietnam.

Le Vietnam souhaite figurer parmi les dix premiers partenaires commerciaux des Etats-Unis qui se classent au 3e rang parmi les partenaires commerciaux du Vietnam.

Il existe encore beaucoup de potentiels pour une coopération intégrale entre le Vietnam et les Etats-Unis et les deux parties travaillent durement pour promouvoir un commerce bilatéral équilibré.

Les États-Unis ont activement soutenu le Vietnam dans le règlement des conséquences de la guerre, l’amélioration de la capacité des gardes-côtes, l’assistance aux forces vietnamiennes ayant participé aux opérations de maintien de la paix de l’Organisation des Nations Unies (ONU) ainsi que dans la résilience à la montée des eaux, au changement climatique, aux programmes de santé. -VNA/VI