12/08/2017 07:11 GMT+7 Email Print Like 0

Les fusions-acquisitions maintiennent leur dynamique au Vietnam

Les experts au forum sur les fusions-acquisitions tenu jeudi 10 août à Hô Chi Minh-Ville (Sud) se sont penchés sur les mesures pour doper le marché des fusions-acquisitions qui a enregistré une valeur record en 2016.

Ils ont également souligné la nécessité de donner une grande poussée au drainage des flux de capitaux entrants liés à des opérations de fusions-acquisitions dans l’actionnarisation des entreprises publiques au Vietnam.

Le Vietnam est en train de promouvoir ces activités de fusions-acquisitions liées à l’actionnarisation des grandes entreprises publiques dans les domaines des transports, des infrastructures, des produits alimentaires, de l’agricuture, des télécommunications, du commerce, des services, du tourisme et de la construction, a indiqué le ministre du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung.

Ces activités offrent aux investisseurs et entreprises internationaux des opportunités de devenir des partenaires stratégiques des entreprises vietnamiennes dans les domaines à fort potentiel de croissance, a-t-il déclaré au forum.

L’actionnarisation des grandes entreprises publiques, l’émergence des entreprises privées, le processus d’intégration internationale du Vietnam et l’intérêt des investisseurs à l’affût de nouvelles opportunités d’affaires ont dynamisé le marché des
fusions-acquisitions.

Les opérations de fusions-acquisitions se sont multipliées avec l’implication des investisseurs étrangers venus notamment du Japon, de la République de Corée, de la Thaïlande et de Singapour, et des entreprises vietnamiennes.

Il n’est pas surprenant que de grands groupes étrangers spécialisés dans les domaines comme les finances et la banque, l’immobilier, les articles de consommation et le commerce de détail, les énergies renouvelables cherchent à renforcer leur présence au Vietnam, a constaté Lê Trong Minh, rédacteur en chef du journal Dâu Tu (Investissement), chef du comité d’organisation du forum.

Le montant des fusions-acquisitions a atteint un record 5,8 milliards de dollars en 2016, soit un bond de 11,92% par rapport à 2015. Mais les opérations à participation étrangère en représentaient jusqu’à 77%.

La hausse du nombre de ces opérations ne répond pas seulement au développement des partenariats stratégiques, mais aussi à une volonté de constituer des groupes multisectoriels et/ou internationaux, plus apte à faire face aux aléas de l’économie mondiale.

Selon les experts, la deuxième vague de fusions-acquisitions prévue pour la période 2014-2018, devrait se produire à une plus grande échelle par rapport à la précédente avec une valeur totale d’opérations réussies pouvant atteindre 20 milliards de dollars. – VNA/VI