28/10/2021 10:58 GMT+7 Email Print Like 0

Les femmes vietnamiennes appréciées de la communauté francophone

« L’autonomisation économique des femmes : forces motrices pour l’entreprise et l’environnement » était le thème d’un séminaire tenu le 26 octobre au siège du Parlement de la région Bruxelles capitale.

L’événement était organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Belgique-Vietnam (CCIBV) et la Représentation de l’Organisation de la Francophonie (OIF) auprès de l’Union européenne (UE). Y ont participé Rachid Madrane, président du Parlement bruxellois, André Flahaut, ministre d’État et président honoraire du Parlement fédéral, ainsi que des ambassadeurs, chef des délégations des pays membres de la Francophonie basés à Bruxelles.

L’oratrice vietnamienne, la Docteure Vũ Thị Minh Hương, vice-présidente du Comité régional du programme Mémoire du Monde de l'Asie et du Pacifique (MOWCAP) de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO) y était présente par vidéo conférence.

Dans son discours d’ouverture, le président du Parlement bruxellois, Rachid Madrane, souligne qu’à l’heure actuelle, les femmes sont discriminées dans l’accès au marché du travail et dans leur progression de carrière. Elles restent également touchées de manière disproportionnée par la pauvreté et l’exploitation.

« La crise du COVID-19 a encore creusé ces inégalités. Les femmes sont mêmes les premières victimes économiques de la pandémie », ajoute-t-il.
Pour sa part, le ministre d’État André Flahaut affirme la place des femmes et « leur autonomie économique doivent être promues et protégées. Leur rôle est déterminant ».
En tant qu'homme politique proche du Vietnam, le ministre d'Etat André Flahaut exprime son admiration pour le courage, l'assiduité et l'intelligence des femmes vietnamiennes dans la guerre pour l'indépendance nationale ainsi que leur forte participation au secteur socio-économique national et international.

Le ministre Flahaut souligne notamment la bravoure de Trân Tô Nga, une Vietnamienne victime de l'agent orange qui poursuit en justice les entreprises chimiques américaines pour demander justice pour les victimes de la dioxine.

Progrès des femmes vietnamiennes

« Les femmes vietnamiennes affirment de plus en plus leur compétence et positions. Elles sont reconnues et appréciées par la société. Les femmes députées représentent 30,26%, les femmes dirigeantes 31% », présente la Docteure Minh Huong à l’audience. Ainsi,  le public comprend mieux le rôle des femmes vietnamiennes dans la société d'aujourd'hui.

La Docteure Minh Huong met également le public au courant d’une série de lois vietnamiennes qui protègent les droits et intérêts des femmes dans la vie familiale, telles que la Loi sur l'égalité des sexes, celle sur le mariage et la famille, le Code du travail. Les droits des femmes vietnamiennes dans la Constitution et les documents juridiques montrent clairement deux éléments fondamentaux que sont « l'égalité et la priorité ».

D’ailleurs, la Docteure Minh Huong indique que le Vietnam est un pays agricole, de nombreuses femmes vietnamiennes travaillant dans le secteur agricole. Mais elles s’efforcent toujours d’acquérir de nouvelles connaissances sur la science et la technologie. À la maison, elles sont épouses et mères dévouées à leurs familles, mais sur le terrain, elles arrivent en tête dans l'application de la technologie à la production pour la haute productivité.

Pour Madeleine Oka-Balima, cheffe d’Unité Égalité Femme-Homme de l’OIF, apprécie le rôle du  Vietnam dans la communauté francophone dont les femmes vietnamiennes contribuent activement.

« L’OIF met en œuvre actuellement les programmes d’assistance aux femmes vietnamiennes dans le secteur agricole pour qu’elles puissent valoriser leur compétence », souligne Madeleine Oka-Balima.

Quant à Bérengère Ménart, présidente de la CCIBV et CEO de Ménart International qui fournit des équipements pour le traitement de déchets ménagers, elle exprime son admiration devant les femmes vietnamiennes qui travaillent sur le site. Elles doivent travailler dans un domaine particulier mais font toujours de leur mieux, enthousiastes et joyeuses.

Lors du séminaire, les participants ont discuté du rôle des femmes dans la société d'aujourd'hui en Europe, en Asie et en Afrique, de leur autonomie dans les activités économiques et financières, des barrières entravant leur carrière par rapport aux hommes. Cependant, les femmes sont toujours résilientes et s’efforcent elles-mêmes de surmonter les difficultés et d’affirmer leur compétence.

Plus de 140 millions de femmes vivent dans l’espace francophone. Elles apportent une contribution énorme à l’économie, que ce soit au sein des entreprises, comme entrepreneuses ou employées, dans les exploitations agricoles, ou encore par leur travail non rémunéré à la maison.

Les femmes sont mêmes les premières victimes économiques de la pandémie COVID-19 qui provoque la première récession à affecter en priorité les femmes. Cependant, les femmes demeurent la force en première ligne de lutte contre la pandémie. - VNA/VI