21/02/2019 14:30 GMT+7 Email Print Like 0

Les entreprises de plus en plus visées par les cyberattaques

En 2018, le Vietnam a recensé de nombreuses cyberattaques dont les dommages sont estimés à 642 millions de dollars, soit 0,26% du PIB. Selon le groupe Bkav, spécialisé en informatique, sur le plan global, les cyberattaques ont causé des dégâts à hauteur de 600 milliards de dollars, soit 0,8% du PIB mondial. 

Bkav a fait savoir qu’en 2018 plus de 60% des entreprises et bureaux au Vietnam ont été infectés par des virus, soit environ 1,6 million d’ordinateurs. La cause principale reste le manque de protection antivirus pour les ordinateurs.

N’ont été recensées que deux formes de virus provoquant la perte des données au Vietnam: le maliciel de racket "ransomware" et le virus effaçant des données. Ces codes malveillants se diffusent via des courriels et des liens sur la toile.

L’année 2018 a également connu des vols de comptes Facebook via des commentaires étrangers. Environ 83% des usagers du réseau social ont déjà vu lesdits commentaires. Appâtant les internautes avec des contenus particulièrement attirants, il suffit d’un clic sur ces liens pour voir son compte piraté. Pour l’éviter, les experts en sécurité de la firme recommandent aux utilisateurs de ne pas accéder aux liens suspects, même envoyés par les proches et amis.

Augmentation des failles de sécurité

En 2017 et 2018, le nombre de failles dans la sécurité a notablement grimpé, atteignant le chiffre de 15.700. À noter que les logiciels populaires comme Flash Player, Adobe, Microsoft Windows comptent parmi les éléments faillibles, malgré les différentes mises à jour et corrections.

La faille SMB en 2017 en est un exemple. Elle a été exploitée par un virus malveillant nommé WannaCry qui a infecté plus de 300.000 ordinateurs en seulement quelques heures lors d’une cyberattaque d’envergure mondiale. Selon les statistiques de Bkav, après deux ans, cette faille existe toujours au sein de plus de la moitié des ordinateurs infectés au Vietnam.

Bkav suggère aux bureaux et entreprises d’installer des logiciels antivirus fiables et de les mettre à jour de manière régulière. Il est également conseillé aux utilisateurs de ne pas télécharger ou cliquer sur les applications provenant de sources non-vérifiées afin d’éviter le risque de cyberattaque ou de perte de compte. – CVN/VNA/VI