13/06/2021 12:27 GMT+7 Email Print Like 0

Les entreprises canadiennes apprécient le potentiel de coopération avec le Vietnam

Les entreprises canadiennes ont recommandé au gouvernement de renforcer les intérêts économiques avec le Vietnam, ce qui est considéré comme un principe clé de la Stratégie Indo-Pacifique que ce pays nord-américain est en train de construire.

Dans un article publié sur le site biv.com de l’hebdomadaire Business in Vancouver, Geoff Donald, président de plaidoyer du Conseil d’affaires Canada - ASEAN (CABC) et directeur général d’Asia Engagement Consulting Group, a déclaré que le Vietnam était un partenaire important du Canada dans les décennies à venir, ce qui se présente évidemment dans les engagements du Canada et du Vietnam envers le commerce multilatéral par le biais de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), ainsi que de nouvelles opportunités telles que la possibilité de conclure un accord de libre-échange (ALE) entre le Canada et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Geoff Donald a souligné que la relation de longue date entre le Canada et le Vietnam se rendait plus profonde et plus effective au cours des dernières années. Depuis 2015, le Vietnam est le plus grand partenaire commercial du Canada en Asie du Sud-Est, avec un commerce bilatéral en 2020 d’un record de 11,2 milliards de dollars canadiens, soit 9,2 milliards de dollars.

En outre, le CPTPP a créé des conditions favorables pour que les exportateurs et les investisseurs des deux pays augmentaient l’accès au marché de l’un à l’autre et de bénéficier de réductions d’impôt dans un environnement commercial.

Le commerce bilatéral a enregistré une augmentation de 12 % par rapport à 2019 et de 37 % par rapport à 2018 dès l’entrée en vigueur du CPTPP.

Avec une population estimée à 120 millions de personnes en 2050 et un produit intérieur brut (PIB) prévu en forte augmentation en 2021, le Vietnam est un marché prometteur pour les entreprises canadiennes, en particulier les compagnies opérant dans l’industrie de la transformation des aliments.

Outre le commerce des marchandises, il existe encore de nombreuses opportunités de coopération dans d’autres domaines tels que l’investissement, les services financiers, le développement des infrastructures, la diversification de la chaîne d’approvisionnement, les technologies et le développement des ressources humaines.

Pour saisir pleinement ces opportunités et assurer une croissance inclusive, les deux gouvernements devraient accroître leur soutien aux petites et moyennes entreprises afin de maximiser les avantages des accords commerciaux comme le CPTPP.

L’auteur de l’article a également estimé, à cette occasion, que la stabilité politique et la succession politique au Vietnam avaient renforcé la confiance du secteur privé dans le pays et à l’étranger, en particulier dans le contexte où le Vietnam en 2020 maintenait un taux de croissance économique stable malgré l’impact de la pandémie de Covid-19 .

Le CABC représente les intérêts du secteur privé canadien opérant au sein de l’ASEAN. Les membres du CABC, dont de nombreuses entreprises canadiennes de premier plan telles que Manulife, sont déjà présents depuis longtemps au Vietnam. Le Conseil a exhorté les décideurs de politiques publiques et les chefs d’entreprise à donner la priorité aux relations vietnamo-canadiennes.

Il est nécessaire de soutenir davantage les relations entre les deux pays, d’élargir la coopération commerciale bilatérale dans des domaines à forte croissance tels que la production agricole, l’aérospatiale, les infrastructures, les services financiers et l’économie numérique.

Les deux parties devraient s’orienter vers une négociation sur un accord de libre-échange Canada-ASEAN pour accroître les possibilités intégrales du Canada en Asie du Sud-Est. – NDEL/VNA/VI