21/02/2018 10:11 GMT+7 Email Print Like 0

Les circuits touristiques sur l’île de Ly Son

Ly Son, surnommée «l’île des fées», est prisée par les touristes vietnamiens et étrangers pour ses panoramas naturels exceptionnels et ses nombreux vestiges historiques et culturels.

Après une heure de trajet en bateau à grande vitesse depuis le port de Sa Ky, les touristes débarquent enfin sur l’île de Ly Son. Façonnée par un volcan il y a des millions d’années, l’île est pareille à une oasis verdoyante composée de trois petites îles. La première, la Grande île, ou encore Re, est le centre administratif de Ly Son. La deuxième, Petite île, aussi appelée An Binh, est située au nord de la Grande île. A l’extrémité est de la Grande île, se trouve Mù Cu, la troisième île et la plus petite. Elle est inhabitée.

Ly Son est réputée pour la culture de l’ail et de la ciboule mais ce sont les sites naturels sauvages qui séduisent le plus les visiteurs. Ba Huy, l’un d’entre eux, remarque:

«Ly Son possède de nombreux sites naturels superbes peu exploités. Des investissements de la part de promoteurs sont nécessaires pour transformer l’île en un endroit touristique séduisant. La plage en revanche est splendide.»

Parmi les sites naturels remarquables de l’île figurent la pagode Hang (grotte en français) ainsi que la grotte Câu, dont l’entrée est située au pied du mont Thoi Loi, toutes deux situées dans la commune d’An Hai, sur la Grande île. Les plus jeunes se dirigeront vers l’arcade To Vo, une falaise creusée à la pointe ouest de la Grande l’île pour photographier le soleil levant ou le crépuscule. La Petite île ravira les amateurs de farniente avec sa magnifique plage de sable blanc. Enfin Mù Cu séduit les visiteurs avec ses rochers noirs.

Outre ses paysages, Ly Son propose aux touristes de découvrir une centaine de vestiges dont certains sont classés au patrimoine. La maison communale d’An Hai et le mémorial de la flotte de Hoang Sa constituent un lieu de recueil important pour la population locale et les visiteurs. Selon les annales, au 17ème siècle, le seigneur Nguyen a créé cette flotte pour défendre les îles de Hoang Sa (Paracels). Chaque année, une cérémonie religieuse en mémoire des soldats de cette flotte est organisée à la maison communale d’An Hai. Un descendant d’un membre de la flotte de Hoàng Sa, Pham Tuyên, nous raconte:

«Les  soldats de la flotte de Hoàng Sa étaient chargés d’exploiter les ressources aquatiques, de mesurer la profondeur de la mer et de planter des arbres sur les îles, une façon d’affirmer la souveraineté maritime nationale sur l’archipel.»

Sur Ly Son, les visiteurs découvrent aussi la vie des pêcheurs et dégustent des fruits de mer. Le crabe Huynh Dê, le «roi des crabes», fait partie des spécialités culinaires locales, tout comme la salade d’algues et de coquillages. Nguyên Phuong Thao, une touriste venue de Hanoï, confie:

«C’est mon troisième voyage à Ly Son et à chaque fois je suis émerveillée. Les paysages ici sont magnifiques, les habitants très hospitaliers et chaleureux.»

En 2007, le comité populaire de la province centrale de Quang Ngai a décidé d’ouvrir l’île au tourisme. Sept années plus tard, Ly Son était rattachée au réseau électrique national. Tout est prêt désormais pour accueillir les touristes dans cette région à la mer turquoise.-VOV/VNA/VI