30/09/2019 09:47 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam souligne la coopération multilatérale à la 74e AG de l’ONU


Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh s’adresse au débat général de la 74e Assemblée générale de l’ONU, le 28 septembre à New York. Photo : AP
Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a déclaré que la coopération multilatérale occupe une place spéciale dans la politique étrangère du Vietnam.

Le dirigeant vietnamien a fait cette déclaration en s’adressant au débat général de la 74e Assemblée générale de l’ONU samedi 28 septembre à New York.

Le processus de réforme, de développement et d’intégration internationale est étroitement associé à la participation du Vietnam aux institutions multilatérales mondiales et régionales, at-il souligné.

Pham Binh Minh a ajouté que l’assistance de l’ONU et d’autres organisations internationales a aidé le Vietnam à reconstruire le pays après des décennies de guerre.

Il a ajouté que l’ONU et les instances multilatérales ont fourni au Vietnam d’importantes plates-formes politiques et juridiques lui permettant d’étendre sa coopération avec les nations du monde.

En tant que partenaire actif et constructif dans les processus multilatéraux, le Vietnam collabore avec d’autres États membres de l’ASEAN afin de renforcer le rôle central de l’ASEAN dans la promotion de la paix, de la sécurité et de la prospérité en Asie du Sud-Est et dans la région Asie-Pacifique.

A l’ONU, des membres de l’Armée populaire du Vietnam ont participé aux opérations de maintien de la paix, alors que des diplomates et des experts vietnamiens ont largement contribué à l’élaboration des programmes et politiques de l’ONU concernant notamment le développement durable, les océans et les mers, les droits de l’homme.

Le Vietnam est fermement attaché à la mise en œuvre intégrale de l’Agenda 2030 et de l’Accord de Paris, et prend des mesures concrètes pour mettre fin aux plastiques à usage unique d’ici 2025, a-t-il affirmé.

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères a saisi l’occasion pour faire part de ses réflexions sur la manière de revitaliser le multilatéralisme au vu des défis de taille qui se posent à l’heure actuelle.

Il a souligné que la communauté internationale devrait réaffirmer l’importance fondamentale du droit international et de la Charte de l’ONU dans les relations internationales et la coopération multilatérale.

Le droit international est le fondement d’une relation d’égalité entre les États et leurs actions doivent être conformes au droit international et guidées par le respect du droitp international.

Pham Binh Minh a exprimé sa conviction que le respect du droit international est la mesure la plus efficace pour prévenir les conflits et rechercher des solutions durables aux différends.

Il a exprimé son soutien à tous les efforts visant à régler les différends par des moyens pacifiques conformément à la Charte de l’ONU et au droit international, y compris la négociation, la conciliation et le règlement judiciaire.

Le dirigeant vietnamien a exhorté les parties en présence en Mer Orientale à respecter le droit international, en particulier la Convention de l’ONU sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), à juste titre appelée la "Constitution des océans".

Il a exprimé sa conviction que relier les océans Indien et Pacifique, la Mer Orientale revêt une importance stratégique pour la paix, la sécurité et la prospérité dans la région Asie-Pacifique.

Cependant, le Vietnam a exprimé à plusieurs reprises ses préoccupations concernant les récents développements complexes en Mer Orientale, notamment des incidents graves qui portent atteinte à ses droits souverains et de juridiction dans ses zones maritimes telles que définies par la CNUDM, a-t-il déclaré.

Les États concernés devraient faire preuve de retenue et s’abstenir de commettre des actes unilatéraux susceptibles de compliquer ou d’intensifier les tensions en mer, et régler les différends par des moyens pacifiques conformément au droit international, y compris à la CNUDM, a-t-il souligné.– VNA/VI