20/10/2021 09:59 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam préside une réunion de l’ONU sur la montée des océans et ses impacts sur la paix du monde

Le Vietnam préside une réunion du CDS de l'ONU sur la monté des océans et ses impacts sur la paix et la sécurité internationales. Photo: VNA
Le Vietnam, les 10 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU et 11 autres pays membres de l’ONU ont tenu le 18 octobre à New York une réunion en « formule Arria » sur la montée du niveau des mers et ses impacts sur la paix et la sécurité internationales.

Les dix pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU sont le Royaume-Uni, l’Estonie, l’Irlande, le Kenya, les Etats-Unis, la Norvège, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Niger, la France et la Tunisie.

Lors de cet événement, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission du Vietnam auprès de l’ONU, a déclaré que Hanoï partageait les difficultés des petits Etats insulaires en développement et des pays côtiers sous le niveau de la mer qui doivent faire face aux impacts négatifs actuels et futurs de l'élévation du niveau des mers.

L'Asie, qui abrite plus de 70 % de la population mondiale, est la plus menacée par la montée des océans. En particulier, les deltas du Mékong et  du fleuve Rouge au Vietnam sont parmi les zones les plus fortement touchées, a-t-il indiqué.

L’assistant du secrétaire général de l'ONU chargé des affaires de consolidation de la paix, Khaled Khiari, a hautement apprécié l'initiative du Vietnam, affirmant que l'élévation du niveau des mers réduira les ressources naturelles, les ressources en eau, détruira les infrastructures et  augmentera les risques de différends et de conflits, dont les différends liés aux zones et ressources maritimes, menaçant même la souveraineté et les droits souverains des petits Etats insulaires.

Il a proposé aux pays de renforcer les actions climatiques et affirmé que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer demeure un document cadre réglementant les impacts de l'élévation du niveau de la mer et ses conséquences sur la paix et la sécurité internationales.

Les réunions en « formule Arria » sont une pratique des membres du Conseil de sécurité. Comme les consultations plénières du Conseil, elles ne sont prévues ni par la Charte des Nations Unies ni par le Règlement intérieur provisoire du Conseil. Cependant, l’Article 30 de la Charte fait du Conseil le maître de sa procédure et lui donne toute latitude pour établir sa pratique. -VNA/VI