11/10/2020 13:00 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam peut jouer "un rôle important dans l’avenir du monde"

"Le Vietnam peut jouer un rôle important dans l’avenir du monde", a déclaré Chris Freund, fondateur et PDG du fonds d’investissement Mekong Capital, dans son article publié récemment sur Vietnam Finance.

Le Vietnam peut jouer "un role important dans l’avenir du monde" hinh anh 1Chris Freund, fondateur et PDG du fonds d’investissement Mekong Capital. Photo: Vietnam Finance


Le Vietnam a réussi à contrôler le COVID-19 avec 270 cas, aucun décès et aucun nouveau cas au cours des deux dernières semaines, devenant ainsi le premier pays le plus peuplé à vaincre la pandémie.

Le Vietnam a atteint ces réalisations grâce à la direction clairvoyante du gouvernement et la bonne coordination de tous les niveaux. Dès le début de la crise en Chine en janvier, le Vietnam a rapidement pris des mesures en fermant les écoles début février, en restreignant les voyages et la délivrance de visas, et en isolant les personnes de retour de l’étranger et, notamment, la fermeture des frontières.

Le Vietnam fournit également des informations transparentes sur les cas de contamination, les détails de l’adresse et du lieu de travail des cas  de contamination. Le Vietnam effectue également des tests approfondis. Avec un taux de 1 test/600 personnes, le Vietnam est le pays ayant le taux de test le plus élevé au monde. Grâce à la politique d’action précoce et drastique, le Vietnam a remporté une première victoire contre le COVID-19.

Le Vietnam est également le premier pays qui peut  s’ouvrir  en toute sécurité, dans le contexte où la plupart des autres pays devront attendre plusieurs mois. Le PIB du Vietnam devrait encore augmenter de 4,9% en 2020. A l’opposé, les États-Unis ont maintenant plus de 1.100.000 de cas et ce chiffre continue de croître rapidement. Cette situation fait que les experts estiment que chaque mois où le pays prolonge le blocus, le PIB diminuera de 5% points. Ainsi, en supposant que les États-Unis mettent en place un blocus de 3 mois, le PIB diminuerait de 15%.

Pour comprendre pourquoi le Vietnam  a pu répondre aussi efficacement à cette crise, et surtout, comment avec ses expériences,  valeurs et  capacités peut-il avoir un rôle important dans l’avenir du monde, découvrons le Vietnam du passé, du présent et de l’avenir.

La première fois que je suis venu au Vietnam, c’était en 1992, alors que j’étais en voyage. Je pensais que le Vietnam ressemblait à un champ de bataille, un pays pauvre dévasté par la guerre. Je pensais que les gens d’ici me détesteraient parce que je suis Américain. Mais non, ce que j’ai trouvé, c’est l’ouverture, la pensée   l’optimisme, les gens qui apprécient les relations et la cohésion, un peuple qui aime la paix. J’ai été submergé par la gentillesse, l’ouverture et l’hospitalité des personnes que j’ai rencontrées. Même les gens qui vivaient là où se trouvait autrefois un champ de bataille ou dont des parents combattirent pendant la guerre étaient extrêmement amicaux, même avec d’anciens ennemis. Ce pays est-t-il étrange?

La diminution rapide du taux de pauvreté et l’émergence de la classe moyenne

Comme un "phénix renaissant des cendres de 100 ans de pauvreté", le Vietnam reconstruit, reconstruit et reconstruit. Aujourd’hui, c’est un pays paisible, dynamique et stable, l’un des pays en développement les plus prospères de la seconde moitié du XXe siècle.

Le Vietnam peut jouer "un role important dans l’avenir du monde" hinh anh 2Panorama de nuit du pont Vinh Tuy. Photo: Royalnews

Le Vietnam est l’un des pays ayant connu les taux de réduction de la pauvreté les plus rapides au monde. En 1992, 94% de sa population vivait dans la pauvreté, en 2018, ce taux n’était que de 29%. La classe moyenne forte du Vietnam apparaît: 91% de la population vietnamienne possède sa propre maison et la grande majorité n’a pas de prêts hypothécaires. Cela fait du Vietnam l’un des pays où le taux d’accession à la propriété est parmi les plus élevés au monde, notamment le taux de propriété de maison sans emprunt.

L’accession à la propriété et l’accès à l’enseignement supérieur constituent une classe moyenne forte. Bien qu’une classe de Vietnamiens très riches a émergé récemment, le développement du Vietnam dépend encore fortement de la montée de la classe moyenne. .

S’engager pour la paix et la neutralité

Le Vietnam s’est transformé en un pays qui regarde toujours en avant et aime la paix. Après la réunification du pays en 1975, le Vietnam a rejoint un an plus tard le Mouvement des non-alignés, un forum de 125 pays en développement qui ne se relient ni ne s’opposent à aucun bloc.

En vue de respecter l’indépendance, la liberté des États les plus faibles et le droit d’immunité aux questions géopolitiques des superpuissances, le Vietnam a maintenu le dialogue, la cohésion et les relations diplomatiques avec tous les pays. Il a noué des relations amicales non seulement avec les États-Unis, mais aussi avec l’Iran, la Corée du Nord, Cuba et la Palestine.

La neutralité et l’ouverture du Vietnam se reflètent également dans le grand nombre d’accords commerciaux que le Vietnam a signés avec l’OMC, l’ASEAN, les Etats-Unis, le Japon, la COrée du Sud, l’UE et particulier le CPTPP dans lequel le Vietnam est le pays membre le moins développé mais le plus bénéficiaire.

Le rôle de direction des femmes vietnamiennes

Le Vietnam établit une norme mondiale pour les femmes leaders, en particulier en Asie. 27% des membres de l’Assemblée nationale vietnamienne sont des femmes. Le taux de femmes faisant partie de la population active au Vietnam est de 72,5%, parmi les plus élevés au monde. Environ 25% des sociétés cotées à la Bourse du Vietnam sont  dirigées par des femmes PDG, et ces sociétés surpassent souvent les sociétés avec un PDG masculin. Parmi les sociétés cotées bien connues au Vietnam, des femmes occupent des postes de PDG ou de président, notamment Vinamilk, Phu Nhuan Jewelry, VietJet, REE, Hau Giang Pharmaceutical, Traphaco…

Le Vietnam est attaché aux objectifs du développement durable

En 2015, le Vietnam a signé l’accord sur les objectifs de développement durable (SDGs) des Nations Unies. Les dix-sept SDGs mondiaux ont été révisés à 115 objectifs de développement durable du Vietnam (VSDG), dans le cadre du "Plan d’action national dans le programme de développement durable 2030", sur la base du contexte et des priorités de développement du Vietnam. En 2018, le Vietnam fut l’un des 46 pays à avoir effectué une évaluation volontaire des progrès accomplis vers la réalisation des SDGs qu’il s’était engagés.

Le Vietnam peut jouer "un role important dans l’avenir du monde" hinh anh 3Les dix-sept objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies. Photo: ONU

Moins de carbone libéré dans l’environnement

Bien qu’il reste beaucoup de travail à faire pour ramener les émissions de carbone à zéro, le Vietnam a actuellement une empreinte carbone relative de 1,8 tonne par personne et par an. Ce chiffre en Chine est de 7,5 tonnes et aux États-Unis, de 16,5 tonnes. Le reboisement est toujours une priorité absolue pour le Vietnam.

Bouddhisme et droiture  

L’amour pour les enseignements bouddhistes existe au Vietnam depuis près de 2.000 ans. Le très connu maître Thich Nhat Hanh a inspiré des dizaines de millions de personnes à travers le monde à pratiquer les pensées droites et à aimer chaque instant de la vie. Savoir accepter la vie, pratiquer la droiture est une méthode douce qui ne forcent pas l’apprenant à atteindre son objectif. C’est simplement une invitation. La pensée légère,  vivre dans le présent ont modelé la culture vietnamienne. 

Nourriture délicieuse et bonne pour la santé

La cuisine vietnamienne figure parmi les plus saines au monde. Les Vietnamiens utilisent beaucoup de légumes frais et de produits aquatiques. En outre, la nourriture vietnamienne est  extrêmement délicieuse, riche de milliers de plats délicieux. Avec 2,1%, le Vietnam est le pays ayant le taux d’obésité le plus bas du monde.

Catastrophes naturelles et réchauffement climatique

En tant qu’un des pays les plus durement touchés par le réchauffement climatique, le Vietnam est également confronté à de graves menaces. Avec un long littoral, un vaste delta et des terrains alluviaux, ainsi qu’une situation géographique sur le chemin de nombreuses tempêtes tropicales, le Vietnam est classé dans le  groupe des pays à haut risque. L’élévation du niveau de la mer salinise de plus en plus de terres agricoles. Les sécheresses sont de plus en plus courantes et le delta du Mékong souffre actuellement d’une grave sécheresse. Le Centre du Vietnam est toujours confronté à des risques d’inondation, et ce risque augmente en raison du réchauffement climatique qui s’accompagne  de plus en plus les tempêtes.

Le Vietnam est prêt à assumer le rôle de leader mondial

L’histoire traumatisante des guerres, des catastrophes naturelles et de l’expérience dans la lutte contre le SRAS et le H1N1 a aidé le Vietnam à se préparer soigneusement pour répondre rapidement aux urgences nationales et menaces mondiales. La capacité de direction du Vietnam a été prouvée par sa victoire rapide contre le COVID-19.

À l’avenir, d’autres pandémies se produiront. De plus en plus de terres agricoles seront submergées par l’eau de mer. Des sécheresses et des inondations se produiront dans de nombreux endroits, le temps changera de façon irrégulière. Il y aura plus d’espèces de plantes et d’animaux en voie d’extinction. Et lorsque le niveau de biodiversité continue de diminuer et que les gens perdent de plus en plus le lien avec la nature, les générations futures souffriront de la pire qualité de vie.

Le Vietnam peut résoudre ce problème. La preuve est qu’il respecte toujours les SDGs des Nations Unies et a fait des progrès importants sur la voie de la réalisation de ces objectifs. Le Vietnam s’affirme progressivement, devenant un modèle pour les pays en développement et un pays qui soutient avec ferveur la coopération internationale.

Après la crise du COVID-19, les organisations mondiales joueront un rôle encore plus important dans le partage d’objectifs communs pour résoudre les problèmes internationaux, notamment la santé mondiale, la paix mondiale, l’égalité des sexes, le réchauffement climatique et la durabilité écologique. Le Vietnam a un rôle important à jouer dans ces questions.

Promouvoir la science et accroître son influence est un merveilleux modèle au Vietnam que le monde doit apprendre. Dans les situations d’urgence nationale, le Vietnam considère les connaissances scientifiques et la réflexion pratique sur la résolution de problèmes comme un "guide", et non comme un intérêt politique ou religieux.

La façon dont le Vietnam préserve son environnement naturel peut également être un modèle du monde. Le Vietnam peut être un pionnier dans le domaine de l’agriculture durable, de l’utilisation de l’eau et du contrôle de la pollution. Le Vietnam est un beau pays avec un écosystème riche. – CPV/VNA/VI