29/07/2019 14:30 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam persiste dans la protection de sa souveraineté

Le récif corallien Tu Chinh (Vanguard Bank) est situé dans la zone économique exclusive (ZEE) de 200 milles marins à partir de la ligne de base du Vietnam. Cette zone maritime relève entièrement du Vietnam, conformément aux dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Selon l'article 56 de la CNUDM, les états côtiers jouissent du droit de souveraineté sur leurs ressources naturelles, biologiques ou non biologiques, dans leur ZEE. Ils ont également des droits souverains sur d’autres activités telles que production d’énergie à partir de l’eau, des courants maritimes et du vent.

Par conséquent, toutes les activités étrangères dans les eaux vietnamiennes doivent être conformes aux dispositions de la CNUDM comme à la législation vietnamienne. Donc, en cas de non autorisation du Vietnam, celles-ci violent les eaux vietnamiennes, le droit international et la CNUDM.

En vertu des dispositions du droit international, dont la CNUDM, aucun autre pays n'a le droit de "demander" au Vietnam, d’un air de supériorité,  de cesser ses  activités d’exploration gazopétrolière dans la zone maritime du Vietnam.

Toute accusation délibérée que le Vietnam mène «unilatéralement» des activités d’exploration gazopétrolière dans la ZEE du pays est totalement absurde. La déclaration vise-t-elle à inclure une zone maritime relevant complètement du Vietnam dans les zones en litige, pour ensuite imposer un comportement de "puissance du fort" afin de monopoliser la Mer Orientale?

Le récif corallien Tu Chinh est adjacent aux routes maritimes internationales et joue un rôle important pour l’édification, le développement économique, la gestion et la protection de la souveraineté maritime du Vietnam.

Les territoires et les eaux territoriales du Vietnam seront parfaitement normaux et stables s'ils ne sont pas exposés à des violations allant à l’encontre du droit international, ce qui complique la situation.

Le Vietnam, qui a traversé nombre d’années de guerre, attache toujours une grande importance à la paix, à l'amitié, à la coopération,   fait toujours preuve de bonne volonté et est disposé à régler les problèmes avec ses voisins par le biais de solutions politiques.

La politique constante du Vietnam consiste à persévérer et à lutter avec persistance par des mesures pacifiques, conformément au droit international, à la CNUDM, contre tout acte portant atteinte à sa souveraineté, à son droit de souveraineté et à son droit de juridiction sur les zones maritimes délimitées conformément à la CNUDM. Sur cette base, le Vietnam a mis en œuvre de manière synchrone des mesures pacifiques visant à protéger ses droits et ses intérêts légitimes.

En répondant à une question d’un journaliste sur les activités récentes du groupe de navires de recherche géologique chinois Haiyang Dizhi 8 violant la ZEE et le plateau continental du Vietnam dans le sud de la Mer Orientale, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang a déclaré : « Le Vietnam défendra résolument sa souveraineté, ses droits souverains et sa juridiction en Mer Orientale tels qu’ils sont établis par la CNUDM, et ce par des moyens pacifiques fondés sur le droit international ».

Le Vietnam a plusieurs fois contacté la partie chinoise par différents canaux, remis des notes diplomatiques pour protester contre ses violations et lui a demandé de retirer immédiatement tous les navires de sa ZEE, a fait savoir la diplomate.

Les forces compétentes du Vietnam ont pris les mesures appropriées, a-t-elle indiqué, ajoutant que le maintien de la paix et de la stabilité ainsi que la garantie de la liberté de la navigation et du survol, l’observance de la loi et le respect de la souveraineté, des droits souverains et de la juridiction des nations comme énoncés dans la CNUDM sont les intérêts communs et les responsabilités des pays et de la communauté internationale.

Le maintien de la paix et de l'ordre dans la région, l’assurance de la sécurité maritime en Mer Orientale (y compris dans la zone du récif corallien Tu Chinh) sur la base du droit international apportent des intérêts communs aux pays de la région et à la communauté internationale.

Par conséquent, le Vietnam a ménagé et ménage ses efforts pour démontrer sa responsabilté au sein de la communauté internationale et souhaite que d’autres pays appliquent strictement le droit international, y compris la CNUDM, dans le but d’édifier une région pacifique et stable, de contribuer à la promotion de la paix et du développement dans le monde. -VNA/VI