12/07/2019 15:46 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam passe le cap des 96 millions d’habitants

La population vietnamienne a augmenté de 10,4 millions d’habitants pour s’établir à 96.208.984 à 00h00 du premier avril en 2019, selon les résultats préliminaires du recensement national de la population et du logement de 2019.

Le Vietnam reste ainsi le troisième pays le plus peuplé de l’ASEAN, après l’Indonésie et les Philippines, et est le quinzième pays le plus peuplé du monde, soit un recul de deux places par rapport à 2009.

Ces résultats, publiés jeudi 11 juillet lors d’une conférence nationale en ligne sous la houlette du vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, ont confirmé la supériorité numérique des femmes, avec 47.881.061 hommes (49,8%) et 48.327.923 femmes (50,2%).

La croissance démographique vietnmienne a ralenti durant la période 2009-2019, à 1,14% en moyenne annuelle, contre 1,18% dans la décennie précédente.

Il y a aujourd’hui 99,1 hommes pour 100 femmes au Vietnam, ce sex ratio oscille entre  96,5 hommes pour 100 femmes dans les régions urbaines et 100,5 hommes pour 100 femmes dans les régions rurales.

La densité de population est de 290 habitants au kilomètre carré, en hausse de 31 habitants par rapport à 2009. Hanoi et Hô Chi Minh-Ville sont les plus denses, avec respectivement 2.398 et 4.363 habitants au kilomètre carré.

Le pays comptait 33.059.735 personnes dans les villes (34,4%) contre 63.149.249 habitants dans les campagnes (65,6%), selon les chiffres du recensement national, le cinquième au Vietnam.

95,8% des plus de 15 ans se sont déclarés alphabètes, soit une augmentation de 1,8 point de pourcentage par rapport à 2009.   

Soulignant la signification du recensement national de la population et du logement de 2019, le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a souligné qu’il s’est déroulé suivant le plan prévu et a été un franc succès.

Le recensement national de 2019 aidera les agences et les experts à disposer de données permettant d’analyser les tendances de la population afin de mettre en place des politiques opportunes pour profiter au mieux de l’âge d’or démographique et aider le pays à ne pas vieillir avant de devenir riche et à échapper au piège du revenu intermédiaire.

Il a demandé aux ministères, branches et localités d’accorder une attention particulière aux politiques destinées à réduire la pauvreté et à enrichir la population. – VNA/VI