02/08/2019 14:59 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam participe aux conférences ministérielles entre l’ASEAN et des partenaires en Thaïlande

Le Vietnam travaillera activement avec les autres pays membres de l’ASEAN afin d’approfondir la collaboration tangible et efficace entre l’ASEAN et les partenaires dans les domaines d’intérêt commun tels que le commerce, l’investissement, la connectivité, le développement sub-régional, la formation de ressources humaines, la coopération maritime, la cybersécurité, le tourisme…

C’est ce qu’a déclaré le 1er août le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, lors des conférences ministérielles entre l’ASEAN et des partenaires en Thaïlande.

Concernant la situation internationale et régionale, le vice-Premier ministre vietnamien a fait part de ses préoccupations devant les évolutions compliquées de la situation en Mer Orientale, dont la poursuite de la militarisation et des actes unilatéraux qui allaient à l’encontre du droit international et de l’esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), sapaient la confiance et produisaient des effets négatifs sur la paix, la sécurité et la stabilité de la région.

Pham Binh Minh a ensuite réitéré la position et les principes de l’ASEAN, en soulignant l’importance du renforcement de la confiance, de la non-militarisation, de la retenue, de l’absence du recours à la force et de la menace d’y recourir, du respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982), de l’application rigoureuse de la DOC et de l’élaboration rapide d’un Code de conduite (COC) efficace et conforme au droit international.

Lors de ces conférences communes, les ministres de l’ASEAN et des partenaires se sont déclarés préoccupés par les évolutions compliquées de la situation en Mer Orientale. Ils ont souligné l’importance de la garantie de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la liberté de navigation et de survol dans cette zone maritime. Ils ont également insisté sur la nécessité de promouvoir le respect du droit international, dont la CNUDM 1982, de résoudre les différends par la voie pacifique, d’éviter tout acte susceptible d’aggraver les tensions, de complexifier la situation et de pénaliser les efforts de maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité de la région.

Les conférences ministérielles entre l’ASEAN et l’Australie, l’Inde, l’Union européenne (UE), la République de Corée et le Canada, organisées le 1er août à Bangkok, étaient inscrites dans le cadre de la 52e conférence des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN (AMM-52) et des événements connexes en Thaïlande.

Le même jour, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a rencontré Wang Yi, conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères.

Pham Binh Minh a déclaré que le Vietnam attachait de l’importance à ses relations de voisinage avec la Chine. Concernant les questions maritimes, il a réaffirmé la position du Vietnam, soulignant que les deux parties devaient faire des efforts pour maintenir la paix et la stabilité, maîtriser les différends, éviter tout acte susceptible de complexifier la situation, résoudre de façon satisfaisante les différends en Mer Orientale par la voie pacifique et sur la base du respect du droit international, dont la CNUDM 1982.

Wang Yi a affirmé que le Parti et le gouvernement chinois tenaient en haute estime les relations avec le Vietnam. Il a promis de travailler avec la partie vietnamienne pour résoudre de façon satisfaisante des problèmes surgissant dans les relations bilatérales.

Toujours jeudi, Pham Binh Minh a eu des rencontres bilatérales avec les chefs de la diplomatie canadienne, américaine, cambodgienne, néo-zélandaise et britannique, pour discuter des mesures propres à renforcer les relations entre le Vietnam et ces pays, ainsi que des questions internationales et régionales d’intérêt commun. -VNA/VI