21/03/2019 14:23 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam participe au Dialogue de haut niveau sur la coopération indo-pacifique

 Une délégation vietnamienne conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères, To Anh Dung, a participé au Dialogue de haut niveau sur la coopération indo-pacifique tenu le 20 mars à Jakarta, en Indonésie.

L'événement a vu la participation de ministres des Affaires étrangères et de hauts fonctionnaires des dix pays membres de l'ASEAN et de huit pays partenaires (l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande, la Russie et les États-Unis), ainsi que de représentants de certains pays du Pacifique Sud.

Ayant pour thème "Vers une région pacifique, prospère et inclusive", ce dialogue a permis aux participants d’échanger leurs points de vue sur les concepts et initiatives concernant la coopération régionale et de rechercher des partenariats gagnant-gagnant.

Le vice-président indonésien Jusuf Kalla a souligné que l’édification d’une région indo-pacifique pacifique, stable, coopérative et prospère revêtait une signification importante, non seulement pour les pays de la région mais aussi pour les autres pays du monde.

L'Indonésie a proposé de se concentrer sur trois domaines prioritaires : coopération marine, infrastructures et connectivité, développement durable.

Lors de la séance de discussion tenue le matin du 20 mars, les représentants des 10 pays de l'ASEAN et des huit pays partenaires ont présenté leurs points de vue sur la coopération indo-pacifique, avant de proposer des orientations et mesures pour la renforcer.

Ils ont continué l’après-midi du même jour des discussions sur le développement durable, la coopération maritime, les infrastructures et la connectivité.

Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères, To Anh Dung, a appelé les pays à unir leurs efforts pour atteindre l'objectif d’édifier d'une région pacifique, stable, coopérative, développée et prospère.

Le diplomate vietnamien a recommandé de prendre la paix, la stabilité et la prospérité comme l'objectif commun, tout en respectant l'indépendance, la souveraineté et le droit à l'autodétermination des nations.

Il a décrit le dialogue et la coopération comme des outils essentiels dans les relations entre les pays, avant d’insister sur la nécessité de promouvoir une coopération intégrale et efficace entre les pays, de renforcer le rôle de l'ASEAN dans la définition des orientations de la coopération sur la base des plans et programmes et plans existants, ainsi que des mécanismes et cadres de coopération déjà créés et dirigés par ce bloc.-VNA/VI