25/06/2017 10:39 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam partage ses expériences sur la recherche et le sauvetage

L’Ambassadeur Duong Chi Dung, Chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, de l’Organisation mondiale du Commerce et des autres organisations internationales à Genève (Suisse), a insisté sur les réalisations du Vietnam dans la prévention, la lutte contre les catastrophes naturelles et la résilience aux changements climatiques.  


Prenant la parole au débat général dans le cadre du segment annuel consacré aux affaires humanitaires de l’ECOSOC, tenu du 21 au 23 juin à Genève, l’Ambassadeur Duong Chi Dung a souligné les réalisations du Vietnam dont l’élaboration et l’application de la Loi sur la prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles en 2014, du Plan d’action national de réaction aux changements climatiques, de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre les catastrophes naturelles à l’horizon de 2020, de la Stratégie de croissance verte et de la Stratégie de développement des énergies renouvelables jusqu’en 2030. Il a aussi partagé des expériences sur la coopération dans l’établissement  du système d’alerte précoce, de recherche et de sauvetage.

L’ambassadeur Duong Chi Dung a attiré l’attention de la communauté internationale pour les questions humanitaires découlant de l’impact de El Nino/La Nina, phénomènes météorologiques extrêmes qui devraient avoir un impact négatif sur 100 millions de personnes si aucune mesure appropriée n'est prise. Ces phénomènes météorologiques extrêmes  provoquent des sécheresses, des inondations et une salinisation graves au Vietnam ainsi que dans d’autres  pays. L’ambassadeur Duong Chi Dung a indiqué que le Vietnam avait été reconnu comme l'un des membres les plus actifs du Plan du Programme de développement des Nations Unies (PNUD) en réponse à El Nino et la Nina. Rappelant l'engagement fort du Vietnam à faire face aux changements climatiques, l'ambassadeur Duong Chi Dung a souligné la participation de toutes les composantes de la société, la coordination et la cohérence dans l'action. Et d'ajouter que l'engagement et le soutien fort de la communauté internationale est extrêmement important pour qu'"aucune nation, région, communauté ou personne ne soit laissée en retrait".

L'ONU et ses partenaires ont besoin de 23,5 milliards de dollars en 2017 pour aider un nombre record de 141 millions de personnes dans 37 pays. L’information a été annoncée lors du segment annuel consacré aux affaires humanitaires de l'ECOSOC, qui avait cette année pour thème "Restaurer l'humanité en ne laissant personne de côté : agir concrètement pour réduire les besoins humanitaires, les risques et la vulnérabilité des populations".

Les participants ont discuté de nombreux sujets dont la coordination des interventions humanitaires lors de crises prolongées ou dans les situations d’urgence complexes, le règlement des défis humanitaires pour les déplacements dus aux catastrophes naturelles et aux changements climatiques, le renforcement des capacités nationales et locales, la promotion et la garantie du respect plein et entier des principes d’humanité, le renforcement du lien entre action humanitaire et développement.

Un chiffre record de 141 millions de personnes dans 37 pays a besoin d'une aide humanitaire aujourd'hui, alors que les programmes d'intervention coordonnés par l'ONU ne sont financés qu'à hauteur de 25%, a déclaré le 24 juin le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

En décembre 2016, l'ONU et ses partenaires ont lancé l'appel humanitaire pour 2017 et les bailleurs de fonds internationaux ont généreusement versé 6,2 milliards de dollars jusqu'à maintenant. Mais les besoins ont depuis grimpé à 23,5 milliards de dollars, soit 1,3 milliard de dollars de plus qu'initialement prévu, a précisé OCHA. De nouvelles catastrophes et la détérioration de situations de crise prolongées ont fait augmenter les besoins.

Le Secteur des affaires humanitaires de l'ECOSOC (HAS) offre une opportunité clé pour les États membres, les entités des Nations Unies, les partenaires humanitaires et de développement, le secteur privé et les communautés touchées de discuter de questions humanitaires émergentes et urgentes, des solutions, de partager des expériences d’activités humanitaires au niveau national et local.

Depuis 1998, le Secteur des affaires humanitaires de l'ECOSOC (HAS) a été une plate-forme essentielle pour discuter des activités et des questions liées au renforcement de la coordination des actions humanitaires des organismes des Nations unies. ECOSOC est un des six principaux organes de l’ONU constitués par la Charte des Nations Unies en 1945. Placé au cœur même du système des Nations Unies, le Conseil économique et social promeut les trois dimensions - économique, sociale et environnementale - du développement durable. Le Vietnam est un des 54 pays membres de l’ECOSOC pour le mandat 2016-2020. - VNA/VI