01/07/2020 14:25 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam invité à se joindre à la production de vaccin contre le SRAS-CoV-2

 Le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Vietnam Kidong Park a déclaré que l’Alliance du vaccin contre le SRAS-CoV-2  souhaitait inviter le Vietnam à se joindre à la recherche et à la production de vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Lors d'une réunion à Hanoi le 30 juin présidée par le vice-Premier ministre et chef du comité de direction national pour la prévention et le contrôle du COVID-19, Vu Duc Dam, Park a déclaré que le vaccin devrait être disponible fin 2021.

Il a déclaré que la pandémie de COVID-19 se propage de manière complexe dans le monde avec près de 10,4 millions d'infections et plus de 507 000 décès. Il y a environ 150 000 nouveaux cas et plus de 4 000 décès en moyenne chaque jour. Il n'y a notamment aucun vaccin ni médicament pour le traitement.

À propos de la réouverture des portes frontalières et de la reprise des vols internationaux avec plusieurs pays et territoires, les experts ont averti que, alors que la pandémie persistait, les pays devraient examiner attentivement la décision.

Park a déclaré que l'OMS a recommandé de donner la priorité aux voyages nécessaires, en considérant la capacité de surveillance de chaque nation aux portes frontalières, la réponse du public et la résilience économique.

Concernant la production de vaccins, le vice-ministre de la Santé Nguyen Thanh Long a déclaré que deux unités vietnamiennes pilotaient un vaccin anti-COVID-19 sur des souris. Dans un futur proche, il sera expérimenté sur des primates et des humains.

Il espère que l'OMS et les organisations internationales aideront à accroître la production de vaccins dans le pays.

Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, pour sa part, a déclaré que le Vietnam était disposé à s'associer avec le monde dans la prévention et la lutte contre les épidémies. Le pays maîtrise désormais la technologie pour produire quatre types de kits de test avec une efficacité élevée et des coûts raisonnables, a-t-il déclaré.

Il espère que l'OMS et les organisations internationales contribueront à vulgariser ces produits dans le monde, afin de faire reculer la pandémie. -VNA/VI