08/06/2019 10:09 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam, "grand ami qui a aidé à bâtir la paix pour le Cambodge"

La vice-Première ministre cambodgienne Men Sam An a affirmé les relations solidaires et amicales traditionnelles qui unissent le Cambodge et le Vietnam depuis un demi-siècle,  louant un "grand ami qui a aidé à bâtir la paix pour le Cambodge".

Le Vietnam est un grand ami qui a aidé à bâtir la paix pour le Cambodge, a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA), a-t-elle déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) au Cambodge, à l’occasion du 50e anniversaire des relations diplomatiques Vietnam-Cambodge en 2017.

Durant ces 50 dernières années, les deux pays ont construit, contre vents et marées, d’étroites relations traditionnelles de solidarité, d’amitié et de coopération en tant que frères, compagnons d’armes et voisins, et remporté de grands résultats dans leur coopération en tous domaines, a-t-elle indiqué.

La vice-Première ministre Men Sam An qui est aussi présidente du Groupe de députés d’amitié Cambodge-Vietnam, a évoqué les années de guerre où les deux pays avaient combattu côte à côte contre leurs ennemis communs – les colonialistes français et les impérialistes américains.

Le peuple cambodgien n’oublie pas les mérites du peuple et des soldats volontaires vietnamiens qui se sont sacrifiés pour aider à libérer le Cambodge du régime génocidaire de Pol Pot le 7 janvier 1979, a-t-elle affirmé, rappelant les aides consenties par le Vietnam au lendemain de la libération de son pays.

Durant la période de paix actuelle, nos deux pays renforçent leurs relations de coopération dans tous les domaines, notamment la diplomatie, la défense, le commerce, l’investissement et le tourisme, a poursuivi la dirigeante cambodgienne.

Le Vietnam reste un des cinq premiers investisseurs étrangers au Cambodge, avec près de 200 projets d’investissement totalisant 3 milliards de dollars enregistrés, selon le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC). Le commerce bilatéral 2,9 milliards de dollars en 2016, et 936 millions de dollars au premier trimestre de 2017.

Nous devrions continuer de maintenir nos relations dans tous les domaines, régler pacifiquement les problèmes en suspens dans l’esprit de compréhension mutuelle, exclure tout recours à l’emploi de la force, et renforcer la sensibilisation des jeunes générations des deux pays au respect mutuel et à l’aspiration de la paix, a-t-elle conclu. – VNA/VI