05/05/2020 09:41 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam fustige l’interdiction chinoise de pêche en Mer Orientale

L’Association de la pêche du Vietnam a vivement protesté lundi 4 mai dans une note contre la réglementation sur l’interdiction de pêche en Mer Orientale 2020 publiée par la Chine, la qualifiant d’absurde, de nulle et non avenue.

Cette réglementation viole la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa (Paracels) et les eaux territoriales du pays, les droits et les intérêts légaux, entrave les activités de production en mer des pêcheurs vietnamiens, le droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, a-t-elle dénoncé.

Dernièrement, la Chine a effrontément annoncé la création de deux organes administratifs relevant de la soi-disant "ville de Sansha" afin de contrôler illégalement les archipels vietnamiens de Hoàng Sa et Truong Sa.

La réglementation, effective du 1er mai au 16 août 2020, concerne les eaux allant du nord de la Mer Orientale aux coordonnées de 12 degrés de latitude Nord, y compris une partie du golfe du Tonkin, a-t-elle fait savoir dans le texte envoyé à l’Office du gouvernement, au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, au ministère des Affaires étrangères et à la Commission des relations extérieures du Comité central du Parti.

Nous protestons vigoureusement contre l’action extrêmement absurde de la partie chinoise. Cette réglementation est nulle et non avenue pour les eaux relevant de la souveraineté du Vietnam. Les pêcheurs vietnamiens ont pleinement le droit de pêcher dans les eaux relevant de la souveraineté du Vietnam, a affirmé l’association.

L’association a demandé aux organes compétents de prendre des mesures énergiques visant à empêcher et à mettre fin à l’action chinoise, de renforcer régulièrement les forces chargées de l’application de la loi en mer pour aider et protéger les pêcheurs opérant dans les eaux territoriales du Vietnam.

Elle a également indiqué donner instruction aux associations des produits aquatiques, aux associations de la pêche locales de se coordonner de leur propre initiative avcec les unités concernées pour sensibiliser les pêcheurs sur les dispositions réglementaires pertinentes et les appeler à garder leur calme, à renforcer la production et à mettre en œuvre résolument leurs intérêts légitimes, contribuant à défendre fermement la souveraineté maritime et insulaire du pays. – VNA/VI