20/06/2019 10:06 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam et la Chine promeuvent le commerce des produits agricoles

Des représentants du ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural ont travaillé à Hanoi le 18 juin avec ceux de l’Administration générale chinoise des Douanes pour discuter de mesures visant à stimuler le commerce bilatéral de produits agricoles.

Selon le vice-ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural, Tran Thanh Nam, depuis le début de cette année, la Chine a modifié certaines réglementations en matière d'importation de biens telles que la traçabilité des produits et la sécurité alimentaire.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement a activement travaillé avec les ministères, les départements et les douanes chinois pour mettre à jour les informations sur la réglementation en matière d'importation de produits agricoles, sylvicoles et aquicoles, a ajouté Tran Thanh Nam.

Pour l’heure, les entreprises des deux pays ont une forte demande d'importations et d'exportations de produits agricoles. Face à cette situation, cette fois-ci, la partie chinoise va organiser un séminaire international pour échanger des informations sur la sécurité sanitaire des aliments, la mise en quarantaine animale et végétale, ainsi que des réglementations sur la gestion et le contrôle de l’importation et de l’exportation des  produits agricoles, sylvicoles et aquicoles le 20 juin à Ho Chi Minh-Ville.

Selon Tran Thanh Nam, plus de 300 entreprises se sont inscrites pour participer à l'événement, ce qui devrait aider les entreprises à changer leur pensée en matière de production pour créer des produits de haute qualité et compétitifs.

Long Yushan, experte du bureau des Douanes de Nanning relevant de l’Administration générale chinoise des Douanes a informé que, lors du prochain séminaire, les agences chinoises pertinentes fourniraient des informations sur les réglementations en matière de gestion et de mise en quarantaine des animaux et des végétaux, en particulier pour les produits laitiers, les produits aquatiques et les fruits aux partenaires vietnamiens.

Elle a espéré que les deux parties aideront les entreprises locales à accéder au marché chinois et à comprendre ses exigences en matière de promotion durable du commerce bilatéral.

L’an dernier, le Vietnam a exporté des produits agricoles, sylvicoles et aquicoles vers la Chine pour une valeur de 8,6 milliards de dollars, et a importé des produits agricoles chinois pour une valeur de 2,47 milliards de dollars.  En particulier, trois groupes de marchandises que sont  fruits et légumes, caoutchouc, bois et produits en bois ont atteint un chiffre d’affaires d'exportation de plus d’un milliard de dollars.

 

Pour l’heure, neuf fruits frais du Vietnam sont expédiés par la voie officielle vers la Chine, à savoir fruits du dragon, pastèque, litchi, longane, banane, mangue, fruit du jacquier, ramboutan et mangoustan.

Le 26 avril dernier, les deux pays ont signé un protocole sur l'ouverture du marché chinois pour le mangoustan vietnamien et un autre d'exportation de produits laitiers vietnamiens vers la Chine.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural est en train de demander à la Chine d'ouvrir le marché à d'autres fruits vietnamiens tels que le durian, les fruits de la passion, l'avocat, le pamplemousse, la noix de coco, la pomme-cannelle et la pomme de rose.

Récemment, la Chine a annoncé l'exemption d’impôt à 33 produits aquatiques dans le cadre de l'accord de libre-échange entre l'ASEAN et la Chine, par exemple homard, crevette marine, pangasius congelé, thon...

Actuellement, 701 entreprises des produits aquatiques vietnamiennes sont autorisées à exporter des produits vers la Chine. -VNA/VI