13/05/2020 09:39 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam est toujours vigilant, surveillant de près la pandémie de COVID-19


Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre le COVID-19. Photo: VNA
Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef du Comité de pilotage national de la prévention et de la lutte contre le COVID-19, a remercié l'Organisation mondiale de la santé (OMS), des organisations et experts internationaux pour leur coopération et soutien actif dès les premiers jours de cette lutte, souhaitant bénéficier continuellement de cette coopération dans le futur.

M. Dam a présidé ce mardi à Hanoï une réunion sur la situation actuelle du COVID-19 au Vietnam avec des représentants de l’OMS au Vietnam, des organisations internationales, du ministère de la Santé, de ministères et d'agences concernés, et des experts.
 
Le Vietnam est prêt à partager des informations, initiatives et expériences tirés de sa lutte contre le COVID-19 avec la communauté internationale, en particulier les pays démunis et en développement.

Il a souligné que le Vietnam continuait de gérer strictement les personnes venues de l’étranger, de garantir la sécurité, de réaliser le double objectif : lutte contre la pandémie et  développement socio-économique

Reconnaissant les efforts du gouvernement, dudit comité, de l'ensemble du système politique vietnamien ; de la participation active du secteur de la santé ; de l’union du peuple vietnamien, le représentant en chef de l’OMS au Vietnam, Kidong Park, a déclaré que le Vietnam avait pris tôt des mesures préventives et drastiques pour chaque cas d'infection.

Il a également averti que la pandémie de COVID-19 n'était pas terminée car il n'y avait ni médicament ni vaccin. L'épidémie devrait se poursuivre pendant une longue période.  Le Vietnam doit être vigilant et suivre de près la maladie. Le Vietnam n'a actuellement aucun cas de transmission communautaire, mais il se trouve au sein des épicentres épidémiques car les pays de la région et du monde doivent lutter toujours pour faire face à la maladie.

"Le risque de cas d’infection communautaire est évident", a recommandé Kidong Park, le Vietnam devrait se préparer à de nouveaux cas, au risque de «nouvelle vague».

Il a hautement apprécié la coopération active du Vietnam et son application efficace des technologies de l'information; le partage d’information rapide, complet et transparent sur le COVID-19.

Le représentant de l'OMS au Viet Nam a déclaré qu'il continuerait de travailler étroitement avec le gouvernement, le Comité de pilotage national, le ministère de la santé du Vietnam pour partager des informations, mettre à jour les enseignements techniques, apprendre des mesures de prévention, de traitement, de confinement pris par le Vietnam pour contenir le coronavirus.

Présent à cette réunion, le vice-ministre de la Santé Nguyen Thanh Long a déclaré que le Vietnam continuait de mettre en œuvre des mesures de surveillance des groupes à risque, de prélever des échantillons pour les tests, d’empêcher complètement les sources d'infection de l’étranger en appliquant strictement le confinement pendant 14 jours et d’autres mesures.

Lors de la réunion, le comité a proposé aux ministères et aux agences concernés de renforcer la détection précoce des cas d’infection, la capacité de tester et de traiter les cas positifs au SARS-CoV-2. Le comité a également souligné la responsabilité des présidents des comités populaires des villes et provinces dans la gestion et la quarantaine des experts, des travailleurs de haute technologie ... dans les établissements d'hébergement locaux.

De plus, les ministères et localités doivent respecter strictement les critères de sécurité dans la production, les activités commerciales, la vie quotidienne ...- VNA/VI