14/11/2021 12:26 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam devient un modèle dans les énergies renouvelables

Au Vietnam, les énergies vertes sont en train de remplacer le charbon pour devenir la première source de production d’électricité. Le pays est réputé au sein de l’ASEAN pour être en avance dans le développement du solaire et de l’éolien.
Le Vietnam devient un modele dans les energies renouvelables hinh anh 1Le Vietnam dispose d’un fort potentiel de ressources naturelles renouvelables. Photo : VNA

Selon une nouvelle étude menée par des experts internationaux du Programme de recherche sur les énergies renouvelables de l’Université nationale australienne, du Centre de l’énergie de l’ASEAN, de l’Institut diplomatique norvégien et de l’Université nationale d’économie de Hanoï, la part du solaire et de l’éolien dans le mix énergétique du Vietnam en 2020 était beaucoup plus élevée que la moyenne d’Asie-Pacifique et aussi du monde.

L’étude a aussi montré que la production d’énergie solaire et éolienne du Vietnam était passée de 4,7 TWh en 2019 à 9,5 TWh en 2020, soit une augmentation de plus de 200%. Depuis 2019, le Vietnam a dépassé la Thaïlande pour devenir le premier pays au sein de l’ASEAN en matière de développement du solaire et de l’éolien.

Au total, plus de 100.000 panneaux photovoltaïques ont été installés en 2019 sur les toits, à travers le pays. La capacité du parc solaire du Vietnam a atteint environ 16.500 MW fin de 2020. Ce chiffre dépasse de loin l’objectif fixé par le gouvernement en 2016 (850 MW), approchant même l’objectif prévu de 18.600 MW d’ici 2030.

Toujours selon l’étude, en 2020, la croissance annuelle de la capacité éolienne du Vietnam est de 70%, alors même que les autres pays de l’ASEAN stagnent dans ce domaine.

Le Vietnam est également le pays ayant le plan de développement de l’énergie éolienne le plus ambitieux de l’ASEAN, avec un objectif prévu de 11.800 MW d’ici 2025. Les objectifs de la Thaïlande et des Philippines sont respectivement de seulement 3.000 MW en 2036 et 2.378 MW en 2030.

Six leçons à tirer du cas vietnamien

Dô Nam Thang, l’un des membres de l’équipe de recherche, a déclaré que six leçons peuvent être tirées du cas vietnamien pour les autres pays de la région, leur permettant de profiter au maximum de leurs avantages naturels pour développer les énergies solaire et éolienne.

Premièrement, l’engagement des dirigeants et un soutien fort de la communauté sont nécessaires afin de mettre en place de nombreuses politiques pour inciter les entreprises à favoriser le développement du solaire et de l’éolien.

Deuxièmement, le prix d’achat élevé de l’électricité auprès des producteurs d’énergies renouvelables incitera les entreprises à investir dans ce secteur.

Troisièmement, le Vietnam est l’unique pays de l’ASEAN à exonérer de taxe foncière les entreprises spécialisées dans la production d’énergies renouvelables, ce qui incite nombre d’acteurs privés à investir et à participer à des projets.

Quatrièmement, contrairement à d’autres pays de la région, le Vietnam est assez prudent avec la mise en œuvre d’appels d’offres en la matière.

Cinquièmement, le Vietnam dispose d’un environnement d’investissement assez favorable pour les projets d’énergies renouvelables.

Enfin, comparé à la Thaïlande, la Malaisie et l’Indonésie, le Vietnam est le pays qui subventionne le moins les énergies fossiles.

L’étude montre également que si les pays en développement disposent de politiques et de mécanismes financiers appropriés, il est possible de développer rapidement des formes d’énergies renouvelables. Une préparation précoce et minutieuse permettra de limiter certaines difficultés comme la surcharge du réseau électrique.

"En tant que pays fortement touché par le changement climatique, le Vietnam est pleinement conscient de l’importance de l’augmentation de la part des énergies renouvelables et de leur utilisation économique, efficace et durable", a souligné le Premier ministre Pham Minh Chinh dans son discours prononcé au 4e Forum international "Semaine russe de l’énergie", tenu mi-octobre à Moscou.

Energies vertes au cœur du nouveau plan national
 
Le Vietnam devient un modele dans les energies renouvelables hinh anh 2Le groupe EVN prévoit de produire cette année environ 26,3 milliards de kWh d’énergie solaire. Photo : VNA

Le Vietnam est en train d’élaborer un plan national de développement de l’électricité pour la période 2021-2030, avec vision à l’horizon 2045, a également précisé le Premier ministre Pham Minh Chinh. Au sein de ce plan, les énergies renouvelables revêtent une grande importance.

Le Vietnam promeut la diversification des sources d’énergie, tout en se concentrant sur le développement de sources d’énergie propres et renouvelables. Pendant la période 2026-2030, aucune centrale thermique au charbon ne sera construite et un certain nombre d’entre elles actuellement en activité devraient être fermées. Le solaire et l’éolien devront représenter 28% du mix énergétique national d’ici 2030 et 41% d’ici 2045. Pour atteindre ces objectifs, le Vietnam a mis en place de nombreux mécanismes pour encourager le développement des énergies éolienne et solaire, ainsi que de l’électricité à partir de déchets solides.

En parallèle, le gouvernement élabore une feuille de route pour réduire progressivement les centrales au charbon, développer fortement les centrales thermiques à gaz et un Programme national sur l’utilisation économique et efficace de l’énergie pour la période 2019-2030.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh a affirmé que le Vietnam continuerait de perfectionner les politiques publiques et les lois pour soutenir le développement de l’industrie énergétique ; d’encourager la promotion des mécanismes de coopération public-privé ; de créer des conditions favorables aux entreprises russes et d’autres pays pour investir dans l’énergie au Vietnam.

Quant au groupe Électricité du Vietnam (EVN), il prévoit de produire cette année 32 milliards de kWh, soit 2,5 fois plus que l’an dernier, dont environ 26,3 milliards de kWh d’énergie solaire.

"La priorité est accordée à la mobilisation des sources d’énergies renouvelables, notamment solaire, en lieu et place des énergies conventionnelles, conformément aux orientations du gouvernement", a insisté Nguyên Duc Ninh, directeur du Centre national de répartition des charges.

Selon lui, en plus de réduire la pollution, ce passage à l’énergie propre devrait contribuer à la reprise économique, avec de nouveaux emplois dans des domaines tels que la production, l’installation et la maintenance d’équipements d’énergie renouvelable, des panneaux solaires aux batteries et aux éoliennes.

Si le Vietnam continue de développer les énergies renouvelables au rythme actuel, cela aidera l’ASEAN à atteindre son objectif de 23% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique en 2025. – CVN/VNA/VI