18/10/2018 09:21 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam contribue activement aux intérêts communs de l’ASEM

Le 12e sommet Asie-Europe (ASEM 12) placé sur le thème « Europe et Asie: partenaire mondial pour faire face aux  défis mondiaux " aura lieu les 18 et 19 octobre, à Bruxelles, en Belgique. Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, en tête d’une délégation vietnamienne, y participera.

Depuis 1996, après plus de deux décennies d’adhésion à l’ASEM, le Vietnam est toujours un membre actif, dynamique et responsable, en traçant de points marquants dans le parcours de développement de l’ASEM. Ce sont l’organisation avec succès du Sommet 5 (en 2004), cinq conférences des ministres dans les domaines d’économie (en 2001), de technologies de l’information (en 2006), de diplomatie (en 2009), d’éducation (en 2009) et de travail (2012), outre le déploiement de plusieurs initiatives dans les domaines prioritaires de l’ASEM.

Le Vietnam a pris part à deux reprises à la proposition d’accélération de l’élargissement de l’ASEM (ASEM 5 en 2004 et la 9e conférence des ministres des Affaires étrangères en 2009), œuvré, de concert avec les membres de l’ASEM, pour approuver plusieurs textes et décisions importants comme la Déclaration de Hanoi sur le partenariat économique de l’ASEM plus étroite, la Déclaration de l’ASEM sur le dialogue entre les cultures et les civilisations, et la recommandation sur l’amélioration du modalité de fonctionnement de l’ASEM en 2004.

Pour l’heure, le Vietnam est considéré comme un membre actif de l’ASEM avec la proposition de 24 initiatives et le co-patronage de 27 autres liées aux domaines de culture, de santé, de transport et de communications, de sécurité énergétique, de croissance verte, de bien-être social, de croissance inclusive, d’économie numérique…

Le Vietnam est un des pays d’avant-garde dans la proposition et le maintien du 1er mécanisme de coopération de l’ASEM sur la gestion des ressources en eau. Il s’agit du dialogue de l’ASEM sur le développement durable dont l’accent est mis sur la coopération de la sous-région du Mékong-Danube. Le Vietnam a également assumé plusieurs positions importantes de l’ASEM (coordinateur durant deux mandats 1999-2000 et 2001-2002, le directeur adjoint exécutif du Fonds Asie-Europe la période 2008-2012). Le pays valorise actullement son rôle dans cinq groupes de coopération spécialisés : gestion des ressources en eau, résilience aux catastrophes naturelles, formation professionnelle, éducation, développement de la ressource humaine et connexion technologique.

Réalisant la politique extérieure du 12e Congrès national du Parti, le Vietnam est actif dans l’intégration internationale, améliore la qualité et l’efficacité des relations extérieures multilatérales dont l’ASEM. Le Vietnam a organisé avec succès la Conférence de l'ASEM sur l’adaptation au changement climatique pour accomplir les objectifs du développement durable en juin dernier à Cân Tho. En novembre prochain, le pays va assumer l’organisation de la conférence Asie-Europe sur l’étude à vie liée à la formation professionnelle, la réalisation de l’ordre du jour 2030 pour le développement durable.

Le Vietnam a contribué activement aux intérêts communs de l’ASEM, notamment dans la connectivité, la sécurité alimentaire, le développement durable, la résilience au changement climatique et aux catastrophes naturelles, le développement des ressources humaines.

L’ASEM a officiellement vu le jour le 1er mars 1996 suivant l’initiative de Singapour, de la France et le soutien actif de 26 dirigeants d’Asie-Europe. Il s’agit d’un forum de dialogue non officiel entre les chefs d’Etat et de gouvernements des pays membres de l’ASEM, des dirigeants de l’UE et du secrétariat de l’ASEAN.

L’objectif de l’ASEM est d’instaurer une relation de partenariat nouveau, intégral entre l’Asie et l’Europe pour la croissance plus forte ; de renforcer la compréhension mutuelle entre les peuples des deux continents et d’établir des dialogues étroites entre les partenaires égaux.

Via cinq reprises d’élargissement, le nombre des membres de l’ASEM a augmenté de 26 à 53 membres (22 d’Asie et le reste, d’Europe) dont 4 membres permanents du Conseil de la sécurité de l’ONU, 12 pays du G20, 4 pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), représentant 60% de la population du monde et contribuant à plus de 55% du commerce, 65% du PIB et 75% du tourisme du monde. -VNA/VI