05/01/2022 11:06 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam affiche un excédent commercial d’environ 4,5 milliards d'USD avec le Royaume-Uni

Après l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et le Royaume-Uni, les exportations vietnamiennes vers le Royaume-Uni ont connu un ''miracle'', notamment dans le contexte de pandémie de COVID-19, de baisse de la demande mondiale et de crise des conteneurs.

Selon les statistiques de la Douane générale du Vietnam, jusqu’au novembre dernier, les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint plus de 6 milliards de dollars, soit une hausse de 17% sur un an, dont 5,24 milliards de dollars provenant des exportations du Vietnam. Ainsi, le pays a affiché un excédent commercial de 4,46 milliards de dollars.  

L’année dernière, la plupart des produits exportés par le Vietnam vers ce marché européen ont enregistré une bonne croissance, notamment fer, caoutchouc, produits agricoles, poivre, produits céramiques…

En sens inverse, les exportations britanniques vers le Vietnam en 11 mois ont atteint 778,18 millions de dollars (+27,3%). Les produits importés du Royaume-Uni avec les taux de croissance les plus élevés sont les métaux communs, les téléphones et accessoires, les matières premières pour les industries du textile et de la chaussure, les produits pharmaceutiques, les voitures CBU de toutes sortes.

Officiellement entré en vigueur le 1er mai 2021, l’Accord de libre-échange Vietnam - Royaume-Uni (UKVFTA) permet de maintenir les conditions économiques conclues dans l’EVFTA après le Brexit. Il devrait aider à renforcer les liens commerciaux entre le Vietnam et le Royaume-Uni, l’un de ses partenaires européens les plus importants. Le texte encadre également la protection de la propriété intellectuelle ainsi que l’indication géographique et met l’accent sur le développement durable.

L’UKVFTA a été élaboré en un temps record pour entrer en vigueur moins d’un mois après la signature du procès-verbal concluant les négociations. Après deux mois de mise en œuvre, depuis le 1er janvier 2021, nombreuses sont les entreprises dotées d’un potentiel d’exportation vers le Royaume-Uni qui ont rapidement saisi les opportunités pour bénéficier des incitations fiscales et préférences tarifaires. -VNA/VI