15/03/2021 14:21 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam à nouveau candidat au Conseil des droits de l’homme pour le mandat 2023-2025

 Le Vietnam a fait acte de candidature au Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU), pour le mandat 2023-2025 dans le but de contribuer davantage et plus efficacement aux efforts communs du monde visant à renforcer et protéger les droits de l’homme.

Cette fois-ci, le Vietnam est nommé par les pays de l'ASEAN en tant que candidat de l'organisation auprès du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, - un organe intergouvernemental du système des Nations Unies comprenant 47 pays chargé de renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme dans le monde.

Solidarité, protection des droits de l’homme face à l’épidémie

S'exprimant lors de la 46e session du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies en février dernier, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a affirmé que la pandémie de COVID-19 avait coûté la vie à des millions de personnes et affecté le bien-être de milliards de personnes dans le monde.

"Elle a mis à rude épreuve les systèmes de santé publique et de sécurité sociale de tous les pays", a-t-il dit, ajoutant qu’elle avait également imposé divers défis en matière de droits humains.

Le dirigeant vietnamien a toutefois indiqué que la pandémie avait également offert au monde une nouvelle voie pour "mieux avancer", fondée sur l'adaptabilité, l'innovation, la coopération et la solidarité aux niveaux local, national et mondial.

"Le Vietnam est fermement convaincu qu'assurer une société sûre contre les épidémies comme le COVID-19 est le meilleur moyen de garantir que chaque membre de la société puisse pleinement jouir de ses droits fondamentaux", a-t-il souligné.

"Nous continuons de mettre l’accent sur la protection et la promotion de tous les droits de l’homme et libertés fondamentales de notre peuple, même en ces temps les plus difficiles", a-t-il déclaré, ajoutant que des efforts étaient également faits pour maintenir la croissance économique et le bien-être social, pour ne laisser personne de côté.

Il a également informé des contributions du Vietnam dans la lutte mondiale contre la pandémie, notamment la remise des masques médicaux et des fournitures pour assister plus de 50 pays et partenaires internationaux dans leur riposte à la pandémie.

Comme proposé par le Vietnam, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus une résolution proclamant le 27 décembre Journée internationale de la préparation aux épidémies afin de sensibiliser à l'importance de la prévention et de la riposte aux épidémies, a-t-il ajouté.

Toujours en 2020, en tant que président de la Commission intergouvernementale de l’ASEAN sur les droits de l’homme (AICHR), le Vietnam a cherché à stimuler la solidarité, l’unification et la coopération au sein de l’AICHR, dont des efforts visant à protéger les droits de l’homme pendant l’épidémie. En mai 2020, à l'initiative du Vietnam, l'AICHR avait publié pour la première fois un communiqué de presse conjoint relatif à la pandémie de COVID-19, montrant la coopération et l'unité au sein de l'ASEAN.

Vietnam, un membre responsable du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

En novembre 2013, le Vietnam a obtenu un siège au Conseil des droits de l'homme de l'ONU avec 184 sur 192 voix, ce qui est le meilleur vote des 14 nouveaux membres de ce conseil. A partir de janvier 2014, le pays est officiellement devenu membre du conseil d'administration pour le mandat 2014-2016.

L'élection du Vietnam avec un nombre de voix aussi élevé témoigne de la position et du prestige du pays grâce à ses grandes réalisations dans la garantie des droits de l’homme au cours des dernières décennies, en particulier dans la garantie des droits civils - politiques, économiques - sociaux et culturels ; et de l'attente de la communauté internationale pour la participation du Vietnam.

 Au cours des trois années de son mandat, le Vietnam a participé de manière responsable, complète et de qualité aux activités du Conseil des droits de l’homme. Chaque année, le Vietnam a participé à la session annuelle du Conseil des droits de l’homme. Les délégations vietnamiennes ont donné des discours lors des débats communs, mais aussi à de nombreux séminaires sur des questions prioritaires du Vietnam telles que la mise en œuvre des objectifs de développement durable, l'impact du changement climatique sur les droits de l'homme, la mise en œuvre des engagements internationaux en matière de droits de l'homme ...

Le Vietnam a aussi participé à la promotion des droits de l'homme et lancé de nombreuses initiatives soutenues par la communauté internationale, dont la promotion des droits des groupes vulnérables, la lutte contre le changement climatique. Le Vietnam était également le pays coordonnateur de l'ASEAN au Conseil des Nations Unies. En 2014, le Vietnam a achevé le deuxième cycle de l'Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l'homme et met en œuvre les recommandations du troisième cycle de l'EPU.

Sa nouvelle candidature au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, où il avait déjà siégé de 2014 à 2016, concrétise la politique étrangère du Parti et de l'État, mais aussi est une opportunité pour le Vietnam de renforcer sa position, son prestige et ses relations avec les pays. - VNA/VI