15/02/2018 10:35 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam à la réunion du Conseil d'administration du Fonds international de développement agricole

Une délégation vietnamienne conduite par le directeur adjoint du Département de la gestion de la dette et des finances extérieures du ministère des Finances, Hoang Hai a assisté à la 41ème session du Conseil d'administration du Fonds international de développement agricole (FIDA), tenue les 13 et 14 février à Rome, Italie. 

L'événement, placé sur le thème «De la fragilité à la relance à long terme: Investir dans une économie rurale durable», a réuni des représentants des 176 pays membres dudit fonds. 

Dans son discours d'ouverture, le président du FIDA, Gilbert Fossoun Houngbo, a souligné la nécessité d'accroître les investissements pour le développement à long terme dans les zones rurales pour un monde plus stable et plus prospère. 
La pauvreté peut être la cause d'instabilité et de conflits, a indiqué M. Houngbo, soulignant que de nombreux conflits et crises humanitaires ont eu lieu en 2017, forçant de nombreuses personnes à quitter leur foyer et à immigrer. 

De nombreuses régions du monde ont également connu des conditions météorologiques extrêmes et une pauvreté croissante, a-t-il ajouté. 
Il a cité des données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), selon lesquelles environ 1,6 milliard de personnes dans le monde vivaient dans la fragilité en 2016, dont 480 millions étaient extrêmement pauvres. 
Les causes de cette situation sont l'instabilité, les conflits, une gestion incohérente, des institutions médiocres et l'incapacité de se relever des crises économiques et des catastrophes naturelles. 

L'investissement à long terme dans les zones rurales est l'élément de base pour créer la stabilité, a-t-il remarqué. 
Les projets de soutien du FIDA en 2010-2015 ont aidé 24 millions de personnes sur la planète à échapper à la pauvreté, a-t-il noté. 
Les participants ont centré leur discussion sur les moyens d'investir durablement dans les zones rurales. Ils se sont également fixés comme objectif de soutenir un programme d'assistance et de prêt non remboursable du FIDA d'un montant de 3,5 milliards de dollars pour promouvoir la réduction de la pauvreté dans les pays en développement. 

Le FIDA, institution spécialisée des Nations Unies basée à Rome, a été créé en 1977. Depuis 1978, le FIDA a fourni 19,7 milliards de dollars d'aide non remboursable et des prêts à faible taux d'intérêt aux pays en développement grâce à de nombreux projets de réduction de la pauvreté, qui ont bénéficié à quelque 474 millions de personnes. -VNA/VI