26/06/2021 08:44 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam à la réunion des hauts officiels des pays participant au Sommet de l'Asie de l'Est

 Photo: VNA
Le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung, chef des hauts officiels (SOM) de l'ASEAN du Vietnam, a participé le 24 juin, à la réunion virtuelle des SOM des pays participant au Sommet d'Asie de l'Est (EAS) comprenant l’ASEAN et les partenaires de l’EAS : la Chine, le Japon, la République de Corée, la Russie, les États-Unis, l'Inde, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

S'exprimant à la réunion, Nguyen Quoc Dung a suggéré que les pays continuent d'accorder une haute priorité à la coordination pour atténuer les impacts de COVID-19, protéger la santé des personnes, reprendre l’économie régionale, soutenir les efforts pour réduire les écarts de développement et assurer un développement équitable et durable dans la région, en particulier la sous-région du Mékong.

Il a réaffirmé la position de l'ASEAN au regard de la question de la Mer Orientale, demandant aux parties de redoubler d'efforts pour promouvoir le dialogue et la coopération ; établir la confiance ; faire face efficacement aux défis émergents ; accroître la responsabilité et une approche fondée sur des règles dans les relations entre les pays ; respecter la loi ; faire preuve de retenue ; s'abstenir d'actions qui compliquent davantage la situation ; ne pas militariser ; régler les différends par des mesures pacifiques.

Il a aussi demandé aux parties de continuer à mettre pleinement et efficacement en œuvre la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) ainsi que les efforts pour surmonter les difficultés causées par l'épidémie de COVID-19 dans les plus brefs délais ; de finaliser le Code de conduite en Mer Orientale (COC) pour qu'il soit efficace, efficient et conforme à la loi et à l'UNCLOS (Convention des Nations Unies sur le droit de la mer) de 1982, ce contribuant au maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans cette zone maritime et dans la région.

Estimant 15 ans de naissance et de développement, les pays ont enregistré les progrès dans la coopération au sein de l’EAS au cours des dernières années, malgré les défis de l'épidémie de COVID-19.

Les pays partenaires de l'EAS se sont engagés à accorder une priorité élevée au soutien aux pays de l’ASEAN pour améliorer leur santé préventive ; rechercher et développer des vaccins ; assurer une distribution sûre, efficace et équitable des vaccins.

L'ASEAN a demandé aux pays partenaires de l'EAS de soutenir les initiatives de réponse au COVID-19 de l'ASEAN telles que le Fonds de réponse au COVID-19 de l'ASEAN, le stock régional de fournitures médicales d'urgence et le cadre du redressement global de l'ASEAN.

Les pays ont convenu de maintenir les liens économiques et de la chaîne d'approvisionnement régionaux et mondiaux ; de promouvoir la reprise, la croissance verte, vers le développement durable ; d'appliquer les réalisations d'innovation ; d'intensifier la coopération dans de nouveaux domaines tels que l'économie numérique, le commerce électronique, les énergies renouvelables.

Les pays ont souligné la nécessité de se coordonner pour assurer la paix, la stabilité, la sécurité et la sûreté de la navigation et du survol ; faire de la Mer Orientale une zone maritime de paix, d’amitié et de coopération.

Les pays ont appelé l'ASEAN et la Chine à mettre pleinement et efficacement en œuvre la DOC et à élaborer le COC efficace, efficient et conforme au droit international.

Les pays ont affirmé leur soutien au rôle de l'ASEAN dans la promotion du dialogue et de la réconciliation, l’aide le Myanmar à trouver des solutions pour stabiliser la situation. - VNA/VI